Fédération nationale de la libre pensée

29 août 2016

CONGRES DE BOURG_LES_VALENCE

Résolution « Question à l'étude » 2016

La question à l'étude 2016 portait sur le sujet suivant : « les rites sont-ils obligatoirement religieux et peut-il y avoir des rites laïques ?», et était complétée par « peuvent-ils être un outil de la lutte contre la mainmise des religieux ? ». Devant la possibilité de nouveaux rites et rituels, auxquels la Libre Pensée serait confrontée, la commission de la Question à l'étude a choisi de se concentrer sur la question des obsèques civiles.

La responsabilité de la FNLP est, comme le commande son histoire, non seulement de statuer pour ses membres, mais pour l'ensemble de nos concitoyennes et concitoyens

Les principales orientations que la commission a pu dégager sont les suivantes :

en direction des pouvoirs publics :

  • permettre le retour à la gratuité des obsèques dans les situations prévues par le Code des communes avant que l'obligation de mise en concurrence soit venue supprimer cette conquête.
  • modification du Code Général des Collectivités Territoriales pour permettre que la mise à disposition de salles pour les obsèques civiles fasse partie des obligations légales y compris lorsqu'existe un crématorium. Il s'agit, bien entendu, de salles de cérémonies et non de « salles multicultuelles ».
  • renforcement des garanties pour que les dernières volontés du défunt soient respectées, à l'instar des garanties qui ont été obtenues pour les directives anticipées.

en direction des fédérations et groupements affiliés pour que, après relance de la campagne, soit constituée une liste tendant à l'exhaustivité des salles disponibles pour les obsèques civiles et des moyens de les obtenir ;

en direction de la Commission administrative nationale

  • pour que soient centralisées sur le site de la FNLP ou par un lien y figurant, les possibilités de salles municipales centralisées par les fédérations, les types de rituels proposés par les associations existantes ou les groupements de libres penseurs.
  • pour que soit étudiée la possibilité de mettre en relation les fédérations et les entreprises susceptibles de confectionner les draps mortuaires et drapeaux associés à ces cérémonies.
  • pour que soit étudiée la possibilité pour la FNLP de participer à la formation des maîtres de cérémonie des salariés des sociétés de pompes funèbres.
  • pour que la question à l'étude soit prolongée par des contributions écrites dans la revue La Raison ou sur le site de la FNLP.

Unanimité moins deux abstentions et un contre


Retour