Fédération nationale de la libre pensée

23 novembre 2016

La Raison

La Raison n°616

 
 

Au sommaire

 
 
 
 

L'Editorial du Président :

 
 

Et Voltaire disait : « écrasons l’inf... »


Lorsque vous ouvrirez ce numéro de La Raison, vous saurez dans quel sens le Conseil d’État a tranché la question de la crèche de Noël au Conseil Général de Vendée et de Melun. La Libre Pensée se sera exprimée par communiqué sur l’issue du jugement quel qu’il soit. Nous saurons si cette institution a conforté la loi de Séparation des Églises et de l’État, ou au contraire, si elle a donné son aval à l’opération de reconquista de Monsieur Retailleau. Sous la houlette du pape François, pseudonyme du cardinal Jorge Bergoglio, cette opération de reconquête de l’Occident chrétien se déroule dans le monde entier, et tout particulièrement en Europe.
La loi de Séparation, acquise en 1905 en France, est de plus en plus insupportable au clergé, aux calotins, et plus simplement aux puissants de ce monde. Avec la reconnaissance officielle des cultes et la remise en cause de la liberté de conscience, c’est toute la Doctrine sociale de l’Église, son corporatisme, son association Capital-Travail, le renoncement des travailleurs à leurs droits et l’appel - Ô combien vain, toute l’histoire sociale le prouve - à la mansuétude des possédants envers les dominés. Les crèches dans les lieux publics ne sont qu’un symbole, mais à travers lui, c’est une tentative coordonnée de re-christianisation de la sphère publique qui se met en branle. Ailleurs, comme en Espagne, ce sont des croix géantes sur les sommets montagneux. Ailleurs encore, là où l’Église se sent plus forte, comme en Pologne, l’offensive peut être plus brutale et amener à des propositions de lois monstrueuses réprimant de nouveau l’avortement comme un crime. Une mobilisation sans précédent des femmes polonaises, au sein de laquelle les Libres Penseurs polonais ont pris toute leur place, a fait reculer l’hydre cléricale. Nous applaudissons à cette victoire qui en appelle d’autres, comme en Irlande par exemple.
Notre présente parution est, malheureusement, riche d’exemples de ces petites et grandes provocations contre la loi de Séparation, qui se multiplient sur le sol de notre pays. Notre rubrique « Ainsi va le monde », en relate une quantité croissante : un Préfet qui porte une statue religieuse, un inspecteur appelant les élèves à aller voir le Dalaï-Lama, un maire qui finance un voyage au Vatican, un autre qui fait bénir la mairie, un autre qui assiste à la messe du « saint local » ceint de son écharpe tricolore. Cela ressemble à une épidémie, ce n’est qu’une campagne politique pour restaurer l’alliance du trône et de l’autel. Les libres penseurs et les associations laïques résistent et résisteront, quels que soient les avatars juridiques qui nous attendent.
Seraient-ils si forts, qu’ils puissent se permettre une pareille offensive  ? Notre dossier des pages centrales donne des éléments de réponse et vous passionnera ! Au fur et à mesure que les affaires crapuleuses de détournements d’argent, de pédophilies protégées et de malversations diverses atteignent le Vatican, les tentatives du pape de restaurer le blason de l’Église et de réformer son fonctionnement pour la rendre présentable ressemblent à la quadrature du cercle. L’Église catholique prend des airs de colosse aux pieds d’argile, nécessaire à l’impérialisme et particulièrement à celui des États-Unis, mais au prix de contradictions majeures qui pourraient aboutir à sa ruine.
En ce mois de décembre, où vous allez très païennement fêter le Solstice d’hiver, et où les fêtes du noël chrétien vont ramener leur chargement de crèches çà et là, on peut s’attendre à ce que la discussion, voire les polémiques autour de la loi de Séparation rejaillissent. Nous y sommes prêts comme en 2015, et tant que la loi de 1905 tient, nous avons le droit pour nous. Dans les pays où cette juridiction n’existe pas encore, les libres penseurs, les athées et les humanistes laïques ont la raison pour eux et elle triomphera.

Nos colonnes donnent un large écho à cette lutte mondiale de la raison contre les ténèbres, et nous ne pouvons que nous réjouir des nouvelles qui nous parviennent des cinq continents montrant la vigueur de l’Association Internationale de la Libre Pensée et l’intérêt qu’elle suscite auprès d’autres organisations internationales parallèles et non concurrentes.D’Uruguay, là où s’est tenu le Congrès international de Montevideo, nous vient l’interview du dirigeant libre penseur Raul Bula dont vous découvrirez le combat et l’association. Faites aussi connaissance avec la mémoire de Charles Bradlaugh et avec le combat pour la conservation de l’édifice qui lui est dédié à Lahore.

Au hasard d’une note de lecture, apprenez que Gandhi ne fut pas l’alpha et l’oméga de la résistance du peuple en Inde, mais que ce combat eut aussi ses martyres comme l’athée militant Bhagat Singh. Et devant cette activité internationale foisonnante, pensez à envoyer vos dons pour le Congrès international de Paris en septembre 2017.

Bonne lecture, et joyeux solstice

Jean-Sébastien Pierre,
Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

 
 
 
Pour vous abonner en ligne

Retour