Fédération nationale de la libre pensée

27 mars 2015

idee_libre

Idée Libre n°308 - mars 2015 - Main basse sur l’université

Les astrophysiciens admettent qu’en bordure des trous noirs, il existe une frontière à l’intérieur de laquelle nulle matière ne peut s’échapper. Ainsi ces puits cosmiques singuliers avaleraient-ils tous les objets qui s’en approchent, y compris les ondes lumineuses. La science et ses institutions, en dépit de leur vigueur, seraient-elles au bord d’une récession sans précédent ? Notre dossier rassemble une série d’articles rédigés par des libre penseurs et libre penseuses où par nos amis de diverses associations. On y trouvera le manifeste adopté par le congrès de la Libre Pensée à Sainte-Tulle en 2012, réaffirmant notre attachement à la science et à sa méthode, mais aussi plusieurs articles d’interrogation sur la délaïcisation rampante, avec ses pointes avancées dans les régions du concordat (Françoise-Olivier Utard) ou proches (Claude Burlet), et son corollaire, consécutif au processus de Bologne : la fin du monopole de la collation des grades (Michel Godicheau). Une mention spéciale est réservée à la "catho d’Angers", susceptible comme d’autres établissements d’enseignement supérieur privés et catholiques (voir l’article de Jean Regourd), d’être inclus dans les structures nommées COMUE par notre ministère actuel (Communautés d’Universités et d’Établissements). Une bonne feuille de Jean-Jaurès lui-même qui précise ses conceptions de l’Université républicaine. C’est un plaisir de la relire. Dans le premier article du dossier (Jean-Sébastien Pierre) est exposé à quel point l’« économie » de ce début de siècle s’accommode mal de la recherche fondamentale, de sa liberté et de l’universalisme des scientifiques.

Jean-Sébastien Pierre
 

Retour