MANIFESTATION ANNUELLE DU GROUPE LA BARRE (Abbeville)

mardi 21 mai 2013
par  federation nationale
popularité : 2%

MANIFESTATION LAIQUE
30 juin 2013 10 heures
en l’honneur du Chevalier de La Barre
condamné et exécuté pour n’avoir pas salué une procession religieuse

Le Chevalier de La Barre

Le 1er juillet 1766, à Abbeville, un jeune homme de 19 ans, le Chevalier de La Barre, était décapité pour avoir manqué de respect envers la religion. En application de la loi, la justice l’avait condamné à avoir les os broyé jusqu’à ce qu’il avoue son crime, la langue arrachée, la tête coupée, le cadavre brûlé et ses cendres jetées au vent.

Les trois principaux "attendus" du jugement disaient qu’il avait été "atteint et convaincu d’avoir passé à vingt-cinq pas d’une procession sans ôter son chapeau qu’il avait sur sa tête, sans se mettre à genoux, d’avoir chanté une chanson impie, d’avoir rendu le respect à des livres infâmes au nombre desquels se trouvait le dictionnaire philosophique du sieur Voltaire".

Avant même son exécution, La Barre avait trouvé son premier défenseur en la personne de Voltaire dénonçant ce crime de la "barbarie sacerdotale.

Après la Révolution, la Convention Nationale du 25 brumaire An 2, réhabilitait sa mémoire, en tant que "victime de la superstition".

A la fin du 19ème siècle, et, et au début du 20ème siècle, avec le combat pour l’école publique et la laïcité des institutions, qui aboutit en 1905 à la loi de Séparation de l’Église et de l’État, le chevalier de La Barre est devenu le symbole du combat contre le cléricalisme.

La statue de la Barre à Montmartre

JPEG - 202 ko En 1904, le Conseil Municipal de Paris récupérait 5070 m² de terrain détenus indûment par l’Archevêché, et décidait d’ériger à cet endroit, dans l’axe du grand portail du Sacré Cœur, une statue de La Barre. Cette statue, sculptée par Armand Bloch, et inaugurée le 3 septembre 1905 par 25 000 manifestants, a été enlevée et fondue en 1941.

Le Groupe La Barre demande qu’elle soit refaite, et remise à sa place.

La Manifestation La Barre

En 1902, deux professeurs et deux élèves d’Abbeville décident de faire revivre la mémoire de La Barre, et déposent le 14 juillet un bouquet à l’endroit de son supplice. La Municipalité le fait enlever aussitôt.

En juillet 1903, une cinquantaine de citoyens déposent une gerbe, qui est, elle aussi, ôtée immédiatement.

En 1904, pour la première fois, les organisations ouvrières du Vimeu, musique en tête, s’associent à la Manifestation. Un millier de personnes rendent hommage à la victime de l’intolérance religieuse. Le cadre de la "MANIFESTATION LA BARRE" est désormais fixé.

Pendant une soixantaine d’années, elle sera à la fois un rendez-vous annuel de libres-penseurs, parfois venus de très loin, et la manifestation départementale du mouvement ouvrier organisé et des associations laïques.

Encore en 1963, une vingtaine d’organisations partis ou syndicats, prennent part à la manifestation.

Jusqu’en 1985, malgré le désintérêt progressif de toutes les organisations, la tradition militante de la Manifestation est maintenue.

En 1986, la Libre Pensée décidait de donner de l’importance à la JPEG - 62 ko commémoration du 220ème anniversaire du martyre de La Barre, et, grâce à cette impulsion, la Manifestation La Barre a pu redevenir "un rassemblement laïque exemplaire", comme l’a noté en 1991, le Congrès de la Fédération Nationale des Libres Penseurs.

Le 30 juin prochain, Manifestation La Barre, soyez nombreux à Abbeville !

Le Monument La Barre

Financé sou par sou par une souscription de 100 000 billets de tombola à 25 centimes, le MONUMENT LA BARRE, fut inauguré le 7 juillet 1907, par 15 000 manifestants, venus à Abbeville par trains entiers.

Sa plaque de bronze, représentant les tortures infligées à La Barre, fut pendant la guerre chargée dans un train pour être fondue. Mais un cheminot la cacha dans un ruisseau, où elle fut récupérée après la guerre.

Le Monument se trouve près de la gare, à côté du pont sur le canal.

Le Monument porte deux inscriptions :

"Monument élevé par le prolétariat à l’Émancipation intégrale de la Pensée humaine"

"En commémoration du Martyre du Chevalier de La Barre supplicié à Abbeville le 1er juillet 1766, à l’âge de 19 ans pour avoir omis de saluer une procession."


MERCREDI 29 MAI 2013

18h30 à AMIENS

Salle 2 - Espace Dewailly (Place Dewailly)

CONFERENCE ORGANISEE PAR LA LIBRE PENSEE 80 ET LE GROUPE LA BARRE

Actualité du combat laïque :

La Défense de l’Instruction Publique

Avec la participation de Gérald Fromager (Libre Pensée de l’Aisne)


Agenda

<<

2014

>>

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur, Chers amis, chers camarades, Mes Sœurs et mes Frères, La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud La Libre Pensée, plus vieille (...)