Accès des entreprises israéliennes d’armement au salon Eurosatory

Pour nous suivre

La Cour d’Appel de Paris, par une décision rendue hier (18 juin) en fin de soirée, a annulé les décisions prises en référé, le 14 juin, par le tribunal judiciaire de Bobigny.

Rappelons que les associations ASER (Action sécurité éthique républicaines), AFPS (Association France Palestine Solidarité) et Stop Fuelling War, appuyées en intervention volontaire par l’ONG palestinienne Al-Haq, avaient assigné en référé la société COGES, organisatrice du salon d’armement Eurosatory, pour qu’elle prenne des mesures efficaces visant à empêcher les sociétés d’armement israéliennes et leurs filiales de venir vendre leurs technologies alors même que l’armée israélienne commet à Gaza des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, et que la Cour Internationale de Justice pointe le caractère plausible d’un génocide en cours. Cette procédure était soutenue par plusieurs collectifs dont Stop Arming Israel France et Urgence Palestine.

 

ACCÈS DES ENTREPRISES ISRAÉLIENNES D’ARMEMENT AU SALON EUROSATORY

TELECHARGER AU FORMAT PDF

Accès des entreprises israéliennes d

TELECHARGER AU FORMAT PDF