Projet de loi fin de vie : les travaux devront reprendre

Pour nous suivre

Les 29 organisations signataires du Pacte progressiste fin de vie ont pris acte, du fait de la dissolution de l’Assemblée nationale prononcée le dimanche 9 juin dernier, de la suspension de l’examen du projet de loi relatif à l’accompagnement des malades et de la fin de vie.
Nous regrettons le nouveau report de cette loi de liberté. Ce report pousse des malades laissés sans solution en France, à trouver à l’étranger l’apaisement de leurs souffrances ; ou bien par des moyens clandestins, parfois dangereux, il conduit des aidants dans l’illégalité avec les risques judiciaires inhérents.

2024 06 CP Pacte

TELACHARGER AU FORMAT PDF