Fédération nationale de la libre pensée

Page  1 sur 26  > >>

En direct avec Pascal Boniface


Il est des intellectuels qui ont droit de cité partout, car leurs « pensées » s’inscrivent pleinement dans l’air du temps et surtout elles sont totalement conformes à la pensée unique. En clair, non seulement elles ne dérangent personne dans les cercles des pouvoirs économiques, politiques, religieux et militaires ; mais de plus, elles apportent de l’eau au moulin à la fabrique d’idioties permanentes qui légitiment la théorie de « l’axe du bien et du mal ». Celle qui permet d’aller bombarder tranquillement les peuples et les pays, à qui « on » va piller, la conscience tranquille, les richesses naturelles. Toute peine mérite salaire.

Mais il y a d’autres intellectuels qui, la plume à la main, essaient de raison garder et de trouver la réalité des faits derrière le masque du mensonge des mots. Il y en a bien plus que certains médias aux ordres le disent. La Libre Pensée a rencontré Pascal Boniface qui répond à nos questions.

Plus


Séparation versus réparation


Il aura suffi d’une lettre, un R à la place d’un S, et la grande loi qui a garanti plus de 100 ans de paix civile, la loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, est menacée dans son fondement même : assurer la liberté de conscience de tous, sans que l’Etat se mêle de ce que pensent les citoyens. Francis de Pressensé avait dit en 1905, pour résumer la grande loi laïque : « L’Etat s’arrête où commence la conscience ».

En déclarant que la République devait « réparer » son lien avec l’Eglise catholique, Emmanuel Macron a contredit tout l’édifice établi depuis des siècles à partir du Concordat de Bologne de 1516, de l’Edit de Nantes, du rejet des Jésuites hors de France, des Lumières, de l’Edit de Tolérance, de la Révolution française, des trois séparation des Églises et de l‘Etat (1795, 1871, 1905), de tout l’édifice républicain et laïque institué par la IIIe République. Voici nos références historiques, elles viennent du vieux pays des Lumières; celles d’Emmanuel Macron sont tirées de l’obscurité des sacristies.

Plus


Succès du meeting laïque de Montpellier


Samedi 7 avril,  le meeting  convoqué par la Fédération unie de l’Hérault de la Libre Pensée«  Défendre la loi de 1905. Pourquoi, comment ? Débattons-en ensemble », a connu un véritable succès

Plus


Crèches dans les mairies : De Beaucaire à Sorgues, la jurisprudence laïque se dessine


Le 16 mars 2018, le Tribunal administratif de Nîmes a rendu quatre jugements par lesquels il a, d’une part, sur recours de la Libre Pensée et de la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen, annulé les décisions du maire Front national de la commune de Beaucaire d’installer une crèche de la Nativité sous l’escalier d’honneur de l’Hôtel de ville, en décembre 2014, 2015 et 2016, d’autre part, rejeté le recours pour excès de pouvoir introduit par M. Pierre Salle tendant à obtenir le même résultat à propos de celle exposée dans une salle polyvalente du centre administratif de Sorgues, en 2016.

Plus


En direct avec Denis Sieffert de Politis


L’hebdomadaire Politis du 16 novembre 2017 a consacré une part importante de son numéro à aborder la question de l’Islam. Les analyses et propos qui y sont contenus rejoignent très largement les préoccupations de la Libre Pensée. C’est pourquoi, la Libre Pensée a rencontré Denis Siffert qui en est le directeur. Il répond à nos questions.

Plus


Solidarité avec les femmes en Pologne


Alertée par ses militantes polonaises et notamment Wanda Nowicka, ancienne vice-Présidente du Parlement polonais et membre de son Conseil international, l'Association Internationale de la Libre Pensée a pris connaissance des projets insupportables des évêques polonais, relayés par le gouvernement, pour restreindre encore le droit à l'IVG des femmes polonaises. Il y a urgence ! La mobilisation des femmes, des progressistes et de leurs organisations est magnifique, mais elles ont besoin de notre soutien : la Diète polonaise votera- t-elle dès vendredi ou la semaine prochaine une loi d'application du diktat des évêques ?

Agissez avec l'AILP !

Plus


Déclaration commune pour l’Aide Active à Mourir


Les Associations soussignées : Fédération nationale de la Libre Pensée (FNLP), Conseil national des Associations Familiales (CNAFAL), Laïcité-Liberté, Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), Grande Loge Mixte de France (GLMF), Ligue du Droit International des Femmes (L.D.I.F) ,

Entendent donner leur point de vue dans le débat qui va s’ouvrir préalablement à la révision de la loi de bioéthique à propos de la revendication du droit de mourir dans la dignité.

Plus


La Libre Pensée a été auditionnée par le Comité Consultatif National d’Ethique


Vous trouverez ci-joint le compte-rendu de l’entrevue de la Libre Pensée au Comité Consultatif National d’Ethique

Nous vous conseillons vivement de faire en sorte de participer aux débats au niveau de votre région et département en vous y inscrivant.

Vous trouverez dans cet article, outre le compte-rendu de l'audience, tous les éléments pour participer à la consultation nationale organisée par les Etats Généraux de la bioéthique, ainsi que des éléments argumentaires.

Faisons entendre notre voix !

Plus


Le président de la Libre Pensée tunisienne agressé


Le Président de l'Association des Libres Penseurs de Tunisie, Hatem Limam, a été agressé le mercredi 21 février à Tunis

Des "inconnus" l'ont frappé dans la rue, l'ont pourchassé jusqu'à son domicile où ils ont poursuivi l'agression. Il est victime de multiples contusions.

Plus


crèche du Conseil départemental de vendée


une décision du Conseil d’Etat qui remet en cause le principe d‘égalité devant la loi

Par une décision  du 14 février 2018, le Conseil d’État vient de décider de ne pas admettre le pourvoi de la Fédération de Vendée de la Libre Pensée, contre l’arrêt de la Cour administrative d’Appel de Nantes autorisant la Crèche de la nativité installée dans les locaux  du Conseil départemental.

Les décisions d’admission n’étant pas motivées, on ne peut qu’en conclure que l’argument essentiel  développé par le Département de la Vendée et admis par la CAA a été jugé  conforme au droit. Quel était-il ? : L’usage « festif et culturel » attesté par une « tradition locale ».

Plus