Emile Combes, le fondateur spirituel de la laïcité: Du séminaire de Castres à la loi de 1905

14,90 €
TTC


Quantité
Rupture de stock

  Politique de livraison

Nos expéditions sont effectuées par colis postal au maximum deux jours ouvrés après paiement

  Politique retours

Nous consulter

Il n'y a pas deux Emile Combes car, entre la formation et l'action, il y eut la recherche, celle d'un docteur en théologie qui découvre le schisme universel à greffer sur toutes les religions : la laïcité. Encore clerc, Émile Combes séparait déjà la religion et la philosophie dans une thèse qu'il offrait à l'Académie de Castres, ville où les affrontements de la foi et du doute perduraient depuis près de mille ans. Séduite par l'hérésie albigeoise, objet d'une croisade, temple du gallicanisme et de son fondateur, appelée à recevoir la Réforme d'abord sanglante puis apaisée par Henri IV, qui place à Castres une Chambre de l'Edit de Nantes. Atteinte ensuite par la Révocation puis mettant à l'occasion en doute l'autorité pontificale, selon l'auteur, qui fut maire de Castres, ce pays semblait attendre, après tant de contradictions, qu'un de ses fils lui en propose une nouvelle. En restituant l'action et la pensée d'Emile Combes, sur les lieux de son enfance et de sa formation première, le séminaire de Castres, on peut comprendre pourquoi la laïcité est une construction spirituelle chez l'ancien président du Conseil quand pour Aristide Briand, elle est une remise en ordre nécessaire du Droit public.

chat Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...