Vente !

n°300 - Afrique et Libre Pensée

Nouveau

Un numéro épuisé mais que nous vous proposons en téléchargement (PDF)

Format A4 36 pages

Plus de détails

997 Articles

0,00€

Plus d'information

Avec ce numéro, « L’Idée Libre » engage un débat qui devra nécessairement se poursuivre. En effet, il faudrait être bien présomptueux pour contenir en quelques pages tous les éléments relatifs à l’Afrique et la Libre Pensée.

Le continent africain est livré aux guerres, aux pillages, aux maladies, aux massacres, à une forme encore plus sournois et plus violente que le colonialisme « ancien ».Les États africains, formellement indépendants depuis un demi-siècle, ne peuvent même plus assurer un semblant de forme nationale. La souveraineté nationale est partout menacée parce qu’elle est un obstacle, pourtant bien fragile, aux appétits des prédateurs.

Cette souveraineté nationale est menacée par les guerres « ethniques », les scissions (voir la Somalie), tentatives de scissions (Kabylie, Casamance, scission de fait du nord du Mali fin 2012), les guerres ou interventions extérieures (Lybie), les guerres intérieures (Cote d’Ivoire, par exemple), les conflits « religieux » (Mali, Nigeria), les pertes des richesses nationales (privatisation de l’industrie du café au Burundi, maintien des mines privées en Afrique du Sud, réforme de la filière cacao en Cote d’Ivoire etc), les menaces contre la Révolution tunisienne. Le dernier élément en date est l’intervention militaire française au Mali commencée le 11 janvier.

Que devient la souveraineté nationale 

Or, la laïcité est un élément essentiel de la souveraineté nationale. Et on en trouve mention dans nombre de textes constitutionnels en Afrique. En 1980, Seydou Madani Sy, Recteur de l’Université de Dakar, écrivait « La laïcité semble participer de l’idéologie démocratique qui postule le maximum d’autonomie ou de liberté active pour tous les membres de la société, sur un pied d’égalité pour tous. En effet, selon l’idéologie démocratique, cette autonomie ou liberté active est considérée comme la réalisation de la condition humaine, comme impliquée par elle. C’est en ce sens que la laïcité peut être considérée comme un fondement de l’Etat démocratique ».

On comprend pourquoi des affrontements créés ou instrumentalisés depuis l’étranger entre (ou contre) des groupes armés aux apparences religieuses menacent les unités et souverainetés nationales des pays africains.

Ce qui rend la question de la laïcité encore plus cruciale.

Mais, répétons-le, nous ne faisons qu’ouvrir le débat.

Jean-Marc Schiappa 18 février 2013

11 other products in the same category:

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...