Fédération nationale de la libre pensée

25 septembre 2015

Communiqués

Deux monuments contre la guerre pour une seule et même cause : La paix entre les Hommes !

La Fédération Nationale de la Libre Pensée, qui vient d’être informée de la réalisation d’un monument aux fraternisations intervenues durant la Première Guerre Mondiale, salue cette initiative. Le lieu choisi pour ériger ce monument, à Neuville-Saint-Vaast, dans le Pas-de-Calais, lieu évoqué de façon si poignante par le caporal Barthas  dans ses carnets de guerre, est en effet très approprié. Le film Joyeux Noël a été un puissant facteur pour le rappel de la mémoire des fraternisations durant la Première Guerre mondiale entre soldats de pays belligérants.

Que ce soit les lignes, écrites à la fin du récit d’une scène de fraternisation rapportée par Barthas, et où il souhaite un monument de ce type, qui soient citées à cette occasion et patronnent à titre posthume le monument, cela parle d’autant mieux aux libres penseurs qu’ils mènent le combat pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple depuis longtemps.

 

Nous avons là en effet deux aspects inséparables et complémentaires


D’un côté la volonté pacifiste des poilus et des tommies coïncidant avec celle des soldats allemands du rang et s’exprimant dans les fraternisations. De l’autre, la morgue et l’arbitraire d’un commandement impitoyable aux gens du peuple sous l’uniforme. Le commandement français, on le sait, s’illustra par son incompétence abyssale et son incommensurable vanité. D’où les crimes des Conseils de guerre de l’armée française qu’ont été les exécutions de 639 soldats intervenues sur toute la durée du conflit.

Encore doit-on se rappeler que les condamnations à mort atteignirent le chiffre de 2 500 et que, sans l’intervention du pouvoir civil agissant sous la pression d’Elus, de diverses associations humanistes, etc., le bilan, déjà  si lourd, eût été encore plus atroce.
 
C’est pourquoi, les libres penseurs qui sont des pacifistes internationalistes, ont décidé d’ériger, dès 2013 après le deuxième reniement du Président de la République,  un monument aux Fusillés pour l’exemple quelque part sur la ligne du front de la guerre de 1914-1918.

L’érection du Monument souhaité par le caporal Barthas est une autre pierre à l’œuvre commune pour la paix du monde. Ces deux monuments seront les deux Colonnes du Temple consacré à une Humanité en paix, meilleure et plus éclairée.

L’ensemble des citoyennes et de citoyens  qui constituent la  République sont d’ores et déjà sollicités pour verser un don pour l’érection de ces deux monuments.

La Libre Pensée et la Fédération Nationale Laïque des Monuments saluent les fraternisations et se réjouissent de la convergence qui se réalise par la symbolique des deux monuments. Et en même temps elles disent aux citoyennes et citoyens de ce pays qui forment la République :

Honneur aux 639 Fusillés pour l’exemple !
Soyons nombreux à souscrire
pour le futur monument qui leur rendra hommage !

Faisons-le savoir ! Soyons généreux !


Salut et fraternité !

 

 

Paris, le Paris, le 25 septembre 2015

 

Souscription pour l’érection de ce monument

Chèque à l’ordre de : « A.E.M.H.F.E » Association pour l’érection d’un monument en hommage aux Fusillés pour l’exemple.

A envoyer à : Nicole Aurigny-AEMF-49 rue Quentin Barré 02100 Saint-Quentin

Un reçu  vous sera envoyé, ouvrant droit à une déduction fiscale.

Retour