Fédération nationale de la libre pensée

27 avril 2016

Communiqués

1er MAI 2016

Tous le 1er mai 2016 à 10 Heures Avec le mouvement ouvrier et la jeunesse Au Mur des Fédérés du Père Lachaise

Il y a 145 ans, le prolétariat parisien montait à l’assaut du ciel contre la réaction, le cléricalisme et le Vieux-monde. Pendant deux mois, une semaine et quelques jours, la classe ouvrière dressait le programme révolutionnaire d’un véritable gouvernement ouvrier du peuple, pour le peuple, par le peuple.

La Commune de Paris interdisait le travail de nuit, luttait contre l’exploitation capitaliste, fondait l’Ecole laïque et décrétait, pour la deuxième fois dans l’histoire du pays, la Séparation des Eglises et de l’Etat. Son œuvre fut immense et a ouvert le chemin aux peuples du monde.

 

Le Mur des Fédérés en 1900

 

Le Mur des Fédérés appartient au Mouvement ouvrier

La Commune de Paris s’acheva au Père Lachaise, lors de la Semaine sanglante, au Mur des Fédérés où les Communards furent assassinés par la barbarie versaillaise. Le mouvement ouvrier a toujours été avec la Commune de Paris et son héritage, quand tant d’autres étaient à Versailles au nom de la « concorde nationale ».

Hier, comme aujourd’hui

Les tenants du Vieux-monde, de l’Eglise et du capitalisme veulent faire tourner la roue de l’Histoire à l’envers. Ils entendent détruite tous les acquis sociaux sur l’autel des intérêts du patronat.  De la loi Marisol Touraine contre la Sécurité sociale et l’Hôpital public, à la loi El Khomry contre le Code du Travail et les acquis ouvriers, en passant par la remise en cause croissante de la laïcité et de la liberté de conscience et l’offensive contre les Franchises universitaires ; ce gouvernement, comme tous les gouvernements de la Véme République, n’est que réaction et cléricalisme.

En s’en prenant ouvertement aux acquis ouvriers, sociaux, démocratiques, laïques  et à la jeunesse, le gouvernement entend imposer un monde d’exploitation et d’obscurantisme, tout dévoué au patronat et à l’Eglise catholique.

Hier, comme aujourd’hui

Le pavé parisien résonne de la colère ouvrière, syndicale et de la jeunesse. La colère gronde  aussi dans toute la France, les villes et les campagnes. Et cela ne peut que s’amplifier. Partout, on n’entend qu’un mot d’ordre : Retrait de la loi El Khomry !

C’est pourquoi, la Fédération nationale de la Libre Pensée appelle tous les partisans du progrès social, de la démocratie et de la laïcité à manifester dans tout le pays le 1er mai 2016 avec les organisations syndicales CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, et FIDL.

 

La Libre Pensée sera présente, aux côtés des organisations syndicales et de jeunesse  d’Ile-de-France, le 1er mai 2016 au Mur des Fédérés à 1O H. Elle y prendra la parole. Elle sera aussi présente à 15H de la Bastille à la Nation.

La Commune de Paris a dressé l’ébauche prometteuse de mesures sociales qui se sont concrétisées plus tard dans le Code du Travail. Etre fidèle au combat des Communards, c’est être aux côtés de tous ceux qui, salariés, lycéens, étudiants, jeunes, refusent que l’on détruise ce qui a été construit par nos ainés pour un monde meilleur et plus éclairé.

Vive la Commune de Paris !

Paris, le 27 avril 2016

Retour