Fédération nationale de la libre pensée

9 septembre 2016

Communiqués

Communiqué de la Libre Pensée

Quand la Libre Pensée empêche le vin de messe de couler à flot pour l’inauguration d’un équipement communal.

Conformément à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat « La République ne reconnaît, ne subventionne ni ne salarie aucun culte. » Si, au sens strict, le législateur a ainsi entendu rendre illégal tout acte juridique qui aurait pour conséquence de conférer une place officielle aux cultes dans la République, il découle néanmoins de ces dispositions, implicitement mais nécessairement, que les élus qui l’incarnent doivent, dans l’exercice de leurs fonctions, faire preuve de la plus grande réserve pour éviter de donner l’impression d’en favoriser certains au détriment d’autres ainsi que de gêner les citoyens qui n’en pratiquent aucun. En novembre 1918, au nom du respect de la laïcité, Georges Clemenceau avait refusé d’assister au Te Deum à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Tout récemment, dans opuscule intitulé Laïcité : vade-mecum de l’AMF,  l’Association des Maires de France écrit : « les élus, et tout particulièrement les maires et leurs adjoints, se doivent d’adopter une attitude personnelle neutre et laïque dans l’exercice de leurs fonctions ».

Le Maire de Saint-Julien de Rodelle, la présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, ancienne ministre déléguée au commerce, à l’artisanat et à l’économie sociale et solidaire de l’actuel Gouvernement, députée socialiste de la huitième circonscription de la Haute-Garonne et le président du conseil départemental de l’Aveyron, sénateur UDI de ce département, ont oublié les enseignements de Clemenceau et les recommandations de l’AMF. Ils entendaient inaugurer, le samedi 10 septembre, un « club-house » de la manière suivante : messe à 10 heures 30, bénédiction par le prêtre du nouvel édifice et, enfin, la cérémonie d’inauguration elle-même. L’invitation officielle prévoit un « verre de l’amitié » à 12 heures 30 : nos édiles agissent dangereusement après cette orgie de vin de messe !

La Fédération départementale de la Libre Pensée de l’Aveyron a interpellé l’ensemble de ces élus pour leur rappeler les devoirs de leur charge au regard de la loi concernant la séparation des Eglises et de l’Etat. Elle a également saisi le préfet qui est intervenu auprès du Maire de Saint-Julien de Rodelle. Le représentant de l’Etat a obtenu de ce dernier une modification du programme de l’inauguration. Dans une correspondance du 9 septembre 2016, il indique que « la bénédiction n’était plus au programme de l'inauguration du club house, qui se déroulera donc dans le respect des dispositions législatives et de la jurisprudence administrative. / Concernant la messe, elle n'a pas de liens avec l'inauguration et libre à chacun d'y assister ou non. »

Oui, mesdames et messieurs les élus, la laïcité ne s’applique pas qu’à l’Islam. La laïcité s’applique à toutes les religions. C’est la séparation des Eglises et de l’Etat !

A BAS LA CALOTTE !

ADHEREZ A LA LIBRE PENSEE !

Paris le 09 septembre 2016

Retour