Fédération nationale de la libre pensée

18 janvier 2017

Communiqués

Crèche chrétienne au Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes

Le Préfet de région valide la position de la Libre Pensée

On sait que le très clérical Laurent  Wauquiez ne recule devant rien pour se distinguer et faire parler de lui. Seul, ou quasiment seul, (ses collègues des Républicains ne l’ont guère suivi dans les départements de la Région), il s’est mis en tête de faire une nouvelle croisade en défense des « racines chrétiennes de la France » en installant une crèche chrétienne dans le hall du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Comme on ne juge jamais un arbre à ses racines, mais à ses fruits, cela va le conduire tout droit à une débâcle.

Delenda est « laïcitas » ?

Comme  Scipion l’Africain, Caton l’Ancien voulait, de manière obsessionnelle, en finir avec Carthage. Mais n’est pas Scipion l’Africain qui veut. Et Laurent Wauquiez ne va pas tarder à s’en apercevoir. La Libre Pensée lui a donc écrit pour qu’il fasse retirer cet emblème religieux (au sens de l’article 28 de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905). Bien entendu, les oreilles et les yeux sans doute pleins des chants et des textes  de Minuit-Chrétien, il n’a pas répondu.

Quand le délai réglementaire de deux mois sera atteint suite à l’envoi de sa lettre, la Libre Pensée fera un recours au Tribunal administratif pour faire condamner cette violation de la laïcité. Il en sera de même à Béziers où Robert Ménard a cru malin de ruser, comme Laurent Wauquiez, en ne faisant pas une délibération pour installer une crèche chrétienne et en ne répondant pas non plus à l’injonction de la Libre Pensée. Mais n’est pas Bison futé  qui veut.

Gageons que sur la base des arrêts du Conseil d’Etat, prohibant la présence de crèches religieuses dans les bâtiments de la République, ces deux « Elus » devront rendre des comptes et que l’année prochaine, il n’y aura pas de crèches dans les bâtiments de la République. D’ailleurs, le Préfet de Région s’y est engagé. La Fédération nationale de la Libre Pensée n’est pas dans le commentaire, mais dans l’action.

La Libre Pensée avait, bien entendu, contacté les Préfets concernés qui sont les garants de la légalité dans leur circonscription administrative. Nous publions, ci-après, la réponse du Préfet Auvergne-Rhône-Alpes qui nous semble intéressante. Elle valide en tous points l’analyse et la démarche de la Libre Pensée qui a contesté la présence des emblèmes religieux au sein de la sphère publique.

Celui-ci n’a pu, en effet, exercer le contrôle de légalité, du fait que le Conseil régional n’a pas eu à connaître d’une délibération officielle pour l’installation de la crèche. Le Préfet de l’Hérault nous a fait savoir aussi la même chose. Le problème sera donc réglé sur le fond par la justice administrative qui ne pourra que suivre les Arrêts du Conseil d’Etat.

A l’heure où la météo n’est guère clémente, c’est donc un avis de tempête juridique qui s’annonce pour Laurent Wauquiez et Robert Ménard.

Paris, le 15 janvier 2017

 

 

réponse du Préfet d'Auvergne Rhône-Alpes

Retour