Fédération nationale de la libre pensée

27 février 2018

La Raison

La Raison n°629 (mars 2018) bientôt chez nos abonnés

L'éditorial du président :

Laïcité toujours !

Encore une tempête dans le bénitier de la cathosphère : les instituteurs de Langon ont osé interrompre la projection d’un film destiné à leurs élèves, lorsqu’ils se sont aperçus que cette réalisation racontait la naissance d’un certain Jésus à travers les Evangiles. Voilà pourquoi ils sont l’objet d’un acharnement médiatique insensé. Bien entendu, nous les soutenons dans leur démarche parfaitement laïque. Le film, intitulé «  l’étoile de Noël  », animé par un grand studio américain était présenté par le synopsis comme une histoire d’animaux, et notamment d’un petit âne. Au lieu de vitupérer contre des instituteurs fidèles à la laïcité, les mécontents devraient attaquer le réalisateur pour blasphème. L’Evangile, une histoire d’âne ? Allons donc !

Il reste que la laïcité revient au cœur des préoccupations de l’Ecole publique. Les libres penseurs ne peuvent que s’en réjouir. Autre sujet de satisfaction  : dans ce numéro, nous faisons une place particulière au vœu présenté par des Elus de Villeurbanne. Il n’a pas été adopté, mais a été présenté par un groupe courageux de l’opposition, et c’est une première, car il met en cause la loi Debré dans des termes d’une parfaite justesse. Je me permets de le citer : « La loi Debré, votée le 31 décembre 1959, a donné à l’enseignement privé confessionnel le statut de "service public d’enseignement". Par ce dispositif, au mépris des principes républicains, l’État finance le principal concurrent de l’Enseignement public. C’est une concurrence "déloyale et faussée" par les pouvoirs publics eux-mêmes. »

Le vœu se termine par le rappel et la citation du serment de Vincennes. Je cite encore son alinéa de conclusion : « Les promesses n’engagent que ceux y croient. Nous y croyons. C’est pourquoi, nous proposons que le Conseil municipal de Villeurbanne réaffirme son attachement au serment de Vincennes. A l’école privée, fonds privés, A l’École publique, fonds publics. Et ainsi, que la ville de Villeurbanne se positionne en faveur de l’abrogation des lois Carle et Debré. »

Cette initiative du groupe Radical Génération Ecologie et Citoyens (RGEC) du Conseil Municipal de Villeurbanne (Rhône) méritait d’être commentée. Nous avons pu interviewer le Président de ce groupe, Jonathan Boquet, (page 23) qui nous explique les conditions dans lesquelles il a été présenté  : «  Le contexte était particulier : non content du million d’euros que nous leur versions chaque année, certaines écoles privées avaient porté plainte contre la ville estimant que le forfait était insuffisant. Elles réclamaient plusieurs millions d’euros supplémentaires. »

Et il rappelle une chose essentielle  : chaque année les conseillers municipaux votent les subventions aux écoles privées sous contrat pour ne pas être « hors la loi », ce qui met un terme à tout débat. Or, les Conseils municipaux peuvent refuser de les voter et laisser au préfet le soin d’en fixer le montant. De telles décisions laisseraient l’État assumer lui-même les effets de cette loi antilaïque. Non, la loi Debré n’est pas un fait acquis  ! Le combat pour son abrogation reste une nécessité. La Libre Pensée n’y a jamais renoncé, elle a marché presque seule pendant des décennies, il est réconfortant de voir que la question revient à l’ordre du jour.

L’Appel des laïques de Décembre 2016 n’y est pas pour rien, et une page est en train de se tourner dans l’histoire du mouvement laïque en France. Telle est la raison de la lettre que nous adressons aux associations laïques, en soulevant le problème des tentatives de division par des associations qui privilégient la polémique stérile au mouvement d’unité qui prend force. La laïcité retrouve sa place exacte dans les consciences  : principe législatif de liberté avant tout, et non de contrainte sur les citoyens, que ce soit dans leurs vêtements ou dans la manifestation de leurs opinions. Ce n’est pas la conception profonde de l’ancien Premier ministre Manuel Valls, animateur de réseaux pour lesquels la laïcité n’est tournée que contre les musulmans.

Pour finir, j’incite nos lecteurs à consulter le passionnant dossier de Nicole Aurigny sur le Concile d’Arles où l’empereur Constantin a inventé l’alliance durable du sabre et du goupillon. La sainte Église n’est pas que catholique et apostolique, elle est aussi romaine, porteuse du glaive et bénisseuse des légions. Je vous souhaite bonne lecture.

Jean-Sébastien Pierre,
Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée

 

La Couverture

 

Le Sommaire :

 

 

Pour vous abonner par voie postale :

  • 10 n° : 25e - 20 n° : 45€
  • Paiement de l'étranger : 27€

 

envoyer un chèque à l'ordre La Libre Pensée Fédération nationale des Libres Penseurs : 10rue des Fossés-St-Jacques 75005 Paris

 

Pour vous abonner en ligne :

Librairie de la FNLP

Retour