Fédération nationale de la libre pensée

17 juin 2018

Editorial

Succès du Rassemblement de Béziers du 16 juin 2018 :

Contre la guerre !

Pour la Laïcité !

A l’initiative du Groupe de Béziers de la Fédération unie de la Libre Pensée de l’Hérault, un rassemblement pacifiste et laïque s’est tenu, à Béziers, le 16 juin en hommage à la Révolte des Pioupious du 17e Régiment d’Infanterie en 1907.

Ont pris la parole :

  • Patrice Sifflet du Groupe de Béziers de la Libre Pensée sur l’historique de la révolte
  • Christophe Benoit de la Libre Pensée pour rappeler la nouvelle défaite juridique de Robert Ménard sur la question  des crèches dans l’Hôtel de ville
  • Thierry Arcier, Secrétaire de la Confédération paysanne
  • Didier Gadea, militant du MODEF
  • Raymond Cubbels, Mouvement de la Paix
  • Geneviève Sifflet pour l’Union locale Force Ouvrière
  • Alban Desoutter, Secrétaire de la Fédération unie de la Libre Pensée pour un message de la Fédération nationale de la Libre Pensée
  • Brigitte Pastor de la Fédération de la Libre Pensée de l’Aude pour annoncer le rassemblement de Gruissan en hommage au Chevalier de la Barre.

 

 

Voici le message de la Fédération nationale de la Libre Pensée :

Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades,
La Fédération nationale de la Libre Pensée vous adresse son salut le plus fraternel pour ce rassemblement pacifiste et laïque.
Il est important de rappeler régulièrement que le mouvement laïque, démocratique et ouvrier a toujours été contre la guerre. La Mutinerie du 17e Régiment d’infanterie est exemplaire à plus d’un titre. Elle s’est produite à un moment où le combat contre le cléricalisme pour le triomphe de la loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat était pleinement présent, où l’on était encore tout prés de la querelle des inventaires pour savoir ce qui appartenait à la République, à la Nation, au peuple.
Et c’est dans cette période que le gouvernement de Clémenceau décide de mener la guerre sociale contre les vignerons et les paysans. Celui, qui est revendiqué aujourd’hui par ce triste sire de Manuel Valls qui veut organiser la chasse aux musulmans, hier en 1907 se proclamait le « premier flic de France ». Tout un programme !
Clémenceau, lui aussi, se proclamait comme un « laïque dur de dur » et pourtant il avait combattu Jean Jaurès, Aristide Briand, Ferdinand Buisson, les artisans passionnés de la loi laïque de Séparation des Eglises et de l’Etat. Il y a des analogies qui ne trompent pas. Dis-moi ce que tu combats, je te dirai pour qui tu travailles.
Alors que les paysans et les vignerons défendaient leurs droits, comme aujourd’hui les cheminots et les fonctionnaires défendent leurs statuts et les travailleurs leurs acquis, le pouvoir faisait donner la répression pour « mater » le peuple.
« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » avait dit le Grand Jaurès. Mais cette guerre est avant tout et surtout sociale. Elle vise à opérer un recul de civilisation. Guerres coloniales par les OPEX un peu partout sur tous les continents, destruction des acquis démocratiques, sociaux et laïques dans le pays.
Mais qui a la prétention de faire reculer la roue de l’Histoire à l’envers ? Un président-Bonaparte aux petits pieds à la base électorale des plus réduites : 17% ! N’oublions pas que 16 millions d’électeurs ont refusé de voter pour lui au deuxième tour, malgré le chantage à Le Pen.
Alors celui qui a un mandat du FMI, de la Banque mondiale et de l’Union européenne pour tout saccager dans notre pays, est à la recherche effrénée d’un appui partout où il peut, donc auprès des religions.
Et c’est une longue litanie de processions chez les religieux :
  • Le 22 septembre 2017, à l’Hôtel de ville de Paris, le Président de la République a honoré le 500e anniversaire de la Réforme devant le parterre « Protestants 2017 ».
  • Le 9 mars 2018, il a aussi honoré le dîner du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France.
  • Le 9 avril 2018, il a prononcé un discours à l’invitation de la Conférence  des Évêques catholiques de France, au Collège des Bernardins, où il s’est prononcé pour « la réparation du lien abimé » entre l’Église catholique et l’État.
  • Il ne cesse de pousser ses pions pour organiser le culte musulman, ce  qui, en vertu de la loi de 1905, n’est pas dans les attributions de l’État. Rappelons-nous ce que disait à l’été 2016, celui qui allait devenir son ministre des comptes publics, Gérald Darmanin : « Il faut un concordat avec l’Islam »
  • Le 12 juin 2018, il envoie Gérard Collomb et Edouard Philippe au diner de rupture du jeune du Ramadan« Il nous reste beaucoup de chemin à parcourir », a lancé Gérard Collomb, appelant « au concours de la société civile qui doit porter un discours alternatif à celui du repli » et saluant « ceux qui se mobilisent pour un Islam qui ne soit pas de rupture ou de sécession ». À sa suite, le Premier ministre a enfoncé le clou : « Nous avons de grands défis à relever ensemble, qu’il n’est sans doute pas nécessaire de détailler tellement ils sont évidents. Notre pays, notre continent et notre monde vivent un moment sensible, crucial pour la qualité de notre vie en commun. Tout dépend de notre capacité à inventer ensemble notre monde de demain, un monde dans lequel nos enfants et petits-enfants puissent s’épanouir en dépit de leurs différences de foi et de conviction et dans lequel nous partagions tous un lien charnel avec notre Nation et notre société ».
  • Et pour couronner le tout, en juin 2018, Emmanuel Macron ira à Rome pour recevoir le titre de proto-chanoine d’honneur de Saint-Jean-de-Latran, marquant ainsi la déférente subordination de l’État français au Vatican. Comme tous ceux avant qui ont reçu l’étole, il pliera le genou devant le pape.

Qui peut croire que tous ces événements n’ont pas un lien entre eux et qu’il s’agit du produit du hasard ?

Un mauvais coup se prépare contre la laïcité. Il s’agit de mobiliser les laïques et leurs associations pour empêcher cette forfaiture. La Fédération nationale de la Libre Pensée a été à l’initiative en décembre 2016 de l’Appel des laïques qui a rassemblé, dans une très grande diversité, le mouvement laïque.
C’est sur la base de ce premier succès de rassemblement des laïques que constitue l’Appel des laïques, que la Fédération nationale de la Libre Pensée vous appelle à vous préparer à l’action pour défendre la loi de 1905.
Il va falloir bientôt agir.
Je vous remercie.
Christian Eyschen, vice-Président de  la Libre Pensée
 
 
 

* * *

 

Pour la défense de la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’État :

Tous à Abbeville (Somme)

Devant le monument en hommage au Chevalier de la Barre

Le samedi 30 juin 2018 à 15H

Le rassemblement de la Libre Pensée à Abbeville sera la première étape de la mobilisation pour faire échouer les attaques contre la loi de 1905.

 

 

Venez nombreux pour la défense de la laïcité !

Les associations laïques amies sont invitées à y venir et à y prendre la parole.

Avec Nicole Aurigny, vice-Présidente de la Libre Pensée

Retour