Fédération nationale de la libre pensée

21 juin 2018

Communiqués

Le pape François à Genève

Communiqué de la Libre Pensée romande et du Bureau Européen de Coordination de la Libre Pensée

 

Le chef de l’Église catholique  se rend dans la cité de Calvin le 21 juin pour y affirmer son leadership sur les communautés chrétiennes à l'occasion du 70e anniversaire du conseil oecuménique  des Eglises. Cette visite concerne l’Église romaine et ses fidèles et les libres penseurs ne trouvent rien à y redire, du moins s'ils ne sont pas amenés à financer une partie de l'opération sur des fonds publics et à leur insu.

Mais il est cette année un autre 70e anniversaire, celui de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et à cette occasion, par la voix de M. Jurkovic, représentant permanent du Saint-Siège  auprès  des institutions internationales, le Vatican a fait de très préoccupantes déclarations.

La sécularisation croissante  des esprits, à laquelle  la Suisse  n'échappe pas, a pour corollaire la tentative des religions de défendre ou reconquérir des positions officielles dans les institutions internationales.

M. Jurkovic, archevêque  catholique romain, et collaborateur du pape François, a ainsi mis en cause au Conseil des Droits de l'Homme de  l'ONU :

« certains organismes internationaux où apparaissent certaines notions controversées qui ne  correspondent pas à ce que dit la sagesse religieuse internationale ni au sentiment de la plus grande part de l'humanité et sont cependant promues, voire imposées », ce qui affaiblit la pertinence juridique de la défense des Droits de l'Homme. Par exemple la notion de « freedom from religion » (« liberté à l'égard de la religion »), est « condescendante », ne fait pas partie des instruments internationaux. »

Pour compléter  et éclairer  cette position  le site du Vatican  s'en prenait au même moment et  sous la plume du même prélat aux les lois organisant la liberté  et les droits reproductifs des femmes et la fin de vie en réclamant  un magistère qui irait « de la conception à la mort naturelle. »

A cela la plupart des cantons  de la Confédération helvétique ont déjà répondu démocratiquement, comme viennent de la faire avec éclat les citoyennes et les citoyens de

la République d'Irlande après tant d'années d'efforts, tant de souffrances  et tant de victimes.

Ainsi l'exprime la sagesse de l'humanité et ni l’Église romaine ni aucune autre  religion n'en viendront à bout.

Genève, le 20 juin 2018

Thierry Dewier , Président de la Libre Pensée Romande

Michel Godicheau, Bureau Européen  de Coordination de la Libre Pensée, représentant  de l'AILP  au  Conseil des Droits de l'Homme  (ONUG)

Retour