Fédération nationale de la libre pensée

5 octobre 2018

Publications

Une promotion intéressante :

Les Actes du 7éme Congrès de l’AILP et du Colloque de l’IRELP : pour 20€ !

Actes du 7éme Congrès de Paris de l’AILP

 

 

Chers amis, Chers camarades,

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu le plus complet possible du 7éme Congrès de l’AILP qui s’est tenu à Paris (France) en septembre 2017. Nous espérons que ce document vous apportera toutes les informations nécessaires à une bonne compréhension des actions et positions de notre Internationale de la Libre Pensée.

En plus des trois thèmes permanents d’action de la Libre Pensée internationale : pour la Séparation des religions et des Etats, pour le non-financement public des religions et pour que Justice soit rendue aux victimes des crimes de l’Eglise : le Congrès international de Paris a débattu de la défense des sciences, du droit de mourir dans la dignité et du combat pour l’égalité des droits pour les femmes.

C’est dire si ce congrès mondial a été très riche, tant par sa diversité, sa qualité, sa densité et le nombre de participants : 25 pays représentés des cinq continents. C’est un succès incontestable.

Ce congrès a été aussi marqué par la volonté publique d’action en commun entre l’Association internationale de la Libre Pensée (AILP), la Fédération Humaniste européenne (FHE), l’Internationale Humaniste Ethique et Laïque (IHEU), le Comité de Liaison internationale des Puissances maçonniques signataires de l’Appel de Strasbourg (CLIPSAS) et le Center For Inquiry (CFI). Ce rapprochement international est source de développement pour tous.

L’AILP tient à remercier tous ceux qui ont présenté des communications de forte qualité et très diverses. De l’avis de nombreux participants, l’intérêt a toujours été au rendez-vous des exposés et des débats.

Il y a eu le Congrès de fondation de l’AILP à Oslo (Norvège) en 2011, puis le Congrès de Mar-del-Plata (Argentine) en 2012, Concepción (Chili) en 2013, Londres (Royaume-Uni) en 2014, Montevideo (Uruguay) en 2015, Quito (Equateur) en 2016 et enfin Paris (France) en 2017.

Ce congrès de Paris marque une étape certaine de développement de la Libre Pensée sur tous les continents. L’augmentation importante des porte-parole et des membres du Conseil international montre le rayonnement accru de la Libre Pensée dans le monde. Et bien sûr aussi en France.

Nul doute que les prochains congrès internationaux seront de bonne facture. A vous revoir tous et encore plus nombreux. Très amicalement et fraternellement.

Christian Eyschen,
Porte-parole de l’AILP.

 

* * *

 

Actes du Colloque de l’IRELP

« Libre Pensée et Libres Penseurs d’hier et d’aujourd’hui »

 

 

PREFACE

Dans ce monde infesté par les « post » ajoutés à tant de choses, ce monde soumis  au relativisme extrême, où il semblerait que l’unique vérité publique actuelle est la fausse vérité, dans ce monde  où la manipulation émotionnelle et la recherche de l’effet immédiat  serait  plus important que tout et cela adossé à l’obtention d’un  résultat immédiat, le fait qu’un institut de recherche organise un séminaire sur la Libre Pensée et les Libres Penseurs à travers l’histoire peut sembler à nombre d’ «  opinologues » à la mode, purement et simplement un anachronisme, c’est à dire, quelque chose d’une rentabilité apparente quasiment nulle.

Toutefois, le flambeau, symbole bien connu de la Libre Pensée,  nous dit ce dont il s’agit ; il ne s’agit pas de suivre la mode, ni les sentiers prédéterminés par des intérêts immédiats, sinon de sauver quelque chose de plus profond, de plus essentiel qui, finalement est la seule chose qui fait de nous des humains, à savoir le simple fait de penser et les conditions de la pensée.

Pour cette raison,  à contresens des notions vulgaires de pouvoir et de domination, la Libre Pensée ne peut s’installer que là où il a été possible de dominer préalablement la pensée et implanter l’idée de l’acceptation de celle-ci comme une nécessité reconnue. D’où la mise à distance des religions, des idéologies, et des cultures de la domination destinées à ligoter la personne à un système de contrôle individuel et social qui lui fasse accepter la domination comme une nécessité.

En effet, aujourd’hui, la manipulation de la pensée par les techniques de l’intelligence artificielle et du neuro-marketing parvient à des extrêmes insoupçonnés. De fait, l’intoxication est dans les mains de chacun d’entre nous par le truchement de notre terminal portable. Et cette intoxication passe par la falsification de l’essence même de la liberté et particulièrement de l’essence de la Libre Pensée.

Aujourd’hui, un peu partout, on exalte la liberté d’expression. Bien évidemment, je n’ai rien contre la liberté d’expression. Mais l’expression sans une pensée qui la structure et la contextualise, peut manquer de clarté et servir les intérêts des dominants. Pour cette raison je cherche personnellement  fondre la liberté d’expression avec la liberté de penser. Mais de là à faire croire à tout un chacun qu’il est un libre penseur … Chacun a la liberté de penser ce que bon lui semble. Mais cela ne fait pas de lui un Libre Penseur.

Pour ces raisons, il est plus que jamais nécessaire de  forger à nouveau le concept et l’idée de Libre Pensée. Pour nous,  libres penseurs,  il est essentiel si nous voulons continuer à léguer une idée de la liberté aux générations futures. Quant à moi, je pense de plus en plus  fermement que, face au relativisme culturel invasif qui déstructure la pensée logique, face à ce paradigme liquide dans lequel nous  nous noyons,  qu’il nous faut développer une pensée solide sur laquelle reconstruire et bâtir de façon permanente un idéal d’édification individuelle et sociale qui ouvre des perspectives certaines à un avenir  rempli d’incertitudes.

La Libre Pensée, en tant qu’affaire humaine, est un tremplin concret pour les hommes et les femmes ; aucun miracle ne les fera accéder à un absolu. Ceci dit, il est impossible d’être Libre Penseur à plein temps : on est Libre Penseur dans la mesure où chacun combat et participe à l’action commune orientée vers autrui. En définitive, la Libre Pensée dans son hétérogénéité permet une recherche permanente, ou, ce qui est la même chose, une lutte continue contre les diverses manifestations de l’obscurantisme, individuel et/ou social.

Cependant, au-delà des options individuelles, les  Libres Penseurs sont persuadés que l’application des principes de la Raison, l’expérience, l’observation et la preuve sont les seuls moyens dignes de foi pour déterminer la vérité.

Par conséquent, la caractéristique du Libre Penseur est d’être un chercheur de la vérité ; il rejette  toute autorité qui s’oppose à la Raison, fût-elle celle d’un homme, d’un livre ou celle d’une organisation fondée sur la révélation, les miracles ou la tradition. Dans sa recherche de la vérité, le Libre Penseur s’interroge sur le fondement des choses.

Partant, le Libre Penseur ne peut non plus considérer comme définitif aucun système, aucune doctrine, ce qui lui assure un haut degré de résistance à la dogmatisation de sa pensée ou de ses idées. En outre, en tant que chercheur de la vérité, chaque Libre Penseur soutient que la conquête de la liberté est l’œuvre de la connaissance. De ce fait, les Libres Penseurs cherchent à développer les connaissances de tous les humains, sans exclusion aucune.

Pour ces raisons, ce Colloque s’est inscrit au cœur même de l’idée Libre Penseuse, de l’idée humaniste, car, par sa teneur et son amplitude, le concept d’Universalisme y était  authentiquement présent. L’étude de la genèse de la pensée rationaliste, celle des fondements de l’idée de l’autonomie de l’homme,  celle des diverses problématiques dérivées des manipulations morales et psychologiques de la part des pouvoirs divers établis dans diverses régions du monde ont été abordées. A la lumière d’études historiques exemplaires, il est apparu que le fil conducteur temporel et spatial qui les relie est presque toujours le fait d’une minorité. La  Libre Pensée a cherché, par un combat particulier, à sauver et éveiller la capacité de l’homme à produire une pensée libre, dès lors qu’il a individuellement pris conscience de sa singularité.

Combat spécifique en nos temps de mondialisation des relations et des échanges qui génère des réactions xénophobes relayées par un nationalisme étriqué  où prospèrent les populismes. Toutefois cette réalité nous montre dans une éblouissante clarté que la laïcité est une impérieuse nécessité pour la démocratie dans la mesure où les religions,  les idéologies, la culture mercantiliste à la mode, doivent être cantonnées dans la sphère de la conscience individuelle et ne doivent en aucun cas dicter leur loi à la sphère politique et sociale.

Par conséquent, ce Colloque, par la qualité des intervenants, la diversité des sujets abordés, des études de cas, par sa problématique universaliste et humaniste représente sans nul doute un jalon significatif pour les Libres Penseurs d’aujourd’hui et constitue un lieu où ils peuvent s’enrichir pour clarifier les idées et approcher des situations nouvelles.

Je recommande donc instamment que ces textes soient approfondis, car ils sont un phare dont la lumière non seulement renforce une conviction, mais révèle de nouveaux filons qu’il nous faut exploiter pour avancer dans la recherche de la vérité.

Il me reste plus qu’à remercier Jean-Marc Schiappa, Président de l’IRELP, de m’avoir généreusement invité à formuler ces quelques commentaires en guise de  préface à ce corpus important qui recueille les apports de ce Colloque. Pour conclure, je fais part du souvenir ému que je garde de Marc Blondel, je l’ai rencontré à quelques reprises, et il m’a néanmoins dispensé un enseignement… Son souvenir est gravé dans ma mémoire.

Montevideo, Uruguay  Mai 2018.

Elbio Laxalte Terra,
Porte-parole de l’AILP

* * *

 

Pour commander :

Les deux Actes ensemble 20€ à prendre à la librairie de la Libre Pensée 10/12 rue des Fossés saint-Jacques 75005 Paris. Chèque à l’ordre de : Libre Pensée

Par la poste : 22€ ensemble avec les frais de port

Ecrire à la Libre Pensée ou par mail :l : marina.librairielp@wanadoo.f

Par téléphone : 01 46 34 21 50

Retour