Fédération nationale de la libre pensée

19 novembre 2018

Publications

Colloque de Lyon (2017) Pétain : 1917 - 1940

Le Volume IV - Tome 6 des Actes des colloques 1914-1918 de la Libre Pensée

Présentation

« Je ne sais pas comment sera la Troisième guerre mondiale, mais je sais qu’il n’y aura plus beaucoup de monde pour voir la quatrième. » Albert Einstein

Voici donc le Tome IV des Actes des Colloques de la Libre Pensée sur la Guerre de 1914-1918. Il relate le Colloque de Lyon qui s’est tenu le 25 novembre 2017 à Saint-Fons dans la banlieue de Lyon. Celui-ci devait se tenir d’abord au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, mais des pressions ont alors été exercées pour que cela ne soit pas le cas, au motif « qu’un tel sujet de colloque pourrait troubler l’image du CHRD ». Il est sûr que mélanger un colloque sur Pétain avec la Résistance et la Déportation, cela n’avait pas de rapport !

Ce colloque fut un succès, une salle archi-pleine et une attention soutenue par un public intéressé. Les lecteurs pourront apprécier la richesse et la diversité des communications. Quand nous aurons terminé la publication de tous nos Actes, le public pourra appréhender la richesse des analyses et la masse d’informations que nous avons publiées.

Le bilan des guerres est toujours épouvantable, et cela ne date pas d’aujourd’hui. A bien des égards, les guerres napoléoniennes ont préfiguré les suivantes, tant par leur dimension internationale que par le nombre de victimes. Lors de la guerre à Saint-Domingue pour rétablir l‘esclavage, sur les 55 132 soldats envoyés par le Petit Corse, un millier à peine rentrera sur le continent. Il y eut 12 000 blancs de tués (les colons) et 18 000 noirs (les esclaves). Entre 1792 et 1802, il y eut 1,2 million de soldats français tués ; entre 1802 et 1815, le chiffre fut porté à 1,8 million.

Dans la Guerre de 1914-1918, sur les 3,5 millions de paysans mobilisés, 670 000 sont morts et 500 000 furent mutilés au point qu’ils ne purent jamais retravailler. Lors de la guerre de Napoléon en Russie, les chiffres sont du même ordre : 250 000 soldats morts au combat, 200 000 ont été faits prisonniers et la moitié d’entre eux sont morts pendant la première année de détention.

Mais le refus de la guerre est aussi présent. La Grande armée est confrontée aux désertions. Au point où, le 6 septembre 1813, Napoléon décide de faire fusiller un homme sur 10 parmi ceux qui sont repris. La guerre, c’est l’hécatombe permanente.

Dans l’excellent film de Bertrand Tavernier, « La vie et rien d’autre », celui-ci indique que le défilé de la Victoire du 14 juillet 1919 vit les troupes défiler pendant 3 heures. Si on avait fait défiler les 1,5 million de morts, il aurait fallu 11 jours et 11 nuits d’affilée pour y arriver. La comparaison est saisissante. Tout comme ce chiffre donné : en 1920, il y avait encore 350 000 soldats disparus dont on n’avait aucune trace.

Cet ouvrage aborde aussi bien des sujets périphériques que des sujets essentiels à la Première Guerre mondiale. La question du mouvement ouvrier, par exemple, dont les "dirigeants" se rallieront sans scrupule à l’Union sacrée mais dont nombre de militants de valeur combattirent avec force cette trahison. Cela est vrai d’Eugène Debs aux USA, comme de Pierre Monatte et Alfred Rosmer en France. La guerre fut une période de différenciation importante.

Les gouvernements pendant la Première Guerre

Il y eut 7 gouvernements pendant cette période, 6 démissionnèrent et 1 fut renversé (Paul Painlevé), celui d’Alexandre Ribot fut le dernier gouvernement de l’Union sacrée. La lutte des classes faisait son plein effet en cette année 1917.

René Viviani I,

René Viviani II

Aristide Briand I

Aristide Briand II

Alexandre Ribot I

Paul Painlevé

Clemenceau

Les conférences de Kienthal et de Zimmerwald furent riches de promesses pour l’avenir. Le monde n’allait plus jamais être comme avant. Le Colloque de Lyon est marqué par l’année 1917, où la lumière du Février russe devint la lumière d’Octobre pour le mouvement ouvrier. La question des Mutineries et des Fusillés pour l’exemple montre à l’évidence que Philippe Pétain défendait les intérêts d’une classe sociale dominante (la bourgeoisie) et que les soldats étaient des classes dominées, paysannerie et prolétariat.

Un autre aspect fut aussi abordé dans la Raison, celui des "féministes" qui, avant le conflit, étaient massivement contre la guerre et pour la paix, et qui durant le conflit, comme beaucoup d‘autres, se rallièrent à la tuerie organisée. Ainsi, la Présidente de l’Union française pour le suffrage des femmes écrivait : « Les soldats du front nous arriveront pleins de courage et d’entrain, nous le savons par les blessés que nous soignons et par les lettres que nous recevons ; les renverrons-nous au bout de quelques jours fortifiés par la tendresse dont ils avaient été sevrés si longtemps, ou les affaiblirons-nous par nos larmes et nos regrets ? [...] Toute femme qui, à l’heure présente, ébranlerait chez l’homme le sens du devoir envers la patrie, serait une criminelle. »

Difficile d’être plus courageux avec la dernière goutte du sang des autres.

Le 7 avril 2019, nous inaugurerons le Monument en hommage aux 639 Fusillés pour l’exemple à Chauny. Chacun pourra mesurer ce qu’il a fallu d’opiniâtreté et de volonté pour y arriver. Nous vous appelons à verser encore et encore pour que cette initiative soit un plein succès.

Christian Eyschen

 

« Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique, ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement. » Albert Einstein

 

Sommaire du Tome IV

  • Présentation par Christian Eyschen

Colloque :

  • Salut de Bernard Jay de la LDH
  • Ouverture des travaux par Pierre Roy
  • L’année 1917 par Christian Eyschen
  • Pétain n’est pas le vainqueur de Verdun par Georges-André Morin
  • Entrée en guerre des USA par David Gozlan
  • Pétain, les Fusillés pour l’exemple, les mutineries, La Courtine  par Régis Parayre.
  • Pétain et la Justice : de la répression aux tranchées à la justice d’exception du régime de Vichy par Dominique Goussot
  • Pétain et Franco, Ambassadeur, Guerre du Rif, Guerre d’Espagne par Jean-Marc Schiappa
  • Vichy, Pétain, Hitler et la Collaboration par Philippe Besson
  • Travail, Famille, Patrie. Pétain et la Charte du Travail par Henri Huille
  • Pétain et la Résistance par Pierre Girod
  • Pétain contre l’Ecole Laïque par Isabelle Alix
  • Intervention de Pierre Roy
  • Intervention dans le débat par Dominique Senac
  • Intervention de Nicole Aurigny
  • Souscription au Monument des Fusillés pour l’exemple de Chauny
  • Déclaration du Colloque de Lyon

 

Annexes :

  • Article du Monde libertaire sur les Colloques de Franchesse et de Saint-Nazaire
  • Article du Monde libertaire sur les Colloques d’Aix-en-Provence et de Toulouse
  • Ecrits pacifistes de Giono
  • Plus de 99 rassemblements pacifistes et antimilitaristes dans toute la France en novembre 2016 par David Gozlan
  • Discours sur les Mutineries par Pierre Roy
  • Compte-rendu des rassemblements pacifistes de 2017 par David Gozlan
  • Discours du 11 novembre 2017 (préparé par David Gozlan)
  • Discours à Tarnos par Nicole Aurigny
  • En direct avec Michel Sidoroff
  • Mises en perspective du procès de Pétain par Annie Lacroix-Riz
  • Les Sentiers de la Gloire (Stanley Kubrick) par Alban Desoutter
  • La ville de Lyon  toujours à l’heure du Régime de Vichy ? (Communiqué du 28 juillet 2017)
  • Appel à la République – Appel des descendants des Fusillés pour l’exemple
  • Liste des Fusillés pour l’exemple de 1914-1918

 

Articles de la Raison :

Pétain par Christian Eyschen (Janvier 2017)

Pétain à L’Institut et à l’Académie Française par Nicole Aurigny (Février 2017)

Foch et Pétain par Pierre Roy (Mars 2017)

Pétain et les Juifs par Sylvie Midavaine (Avril 2017)

Pétain et l’Affaire Dreyfus par David Gozlan (Mai 2017)

Clemenceau et Pétain par Pascal-Eric Lalmy (Juin 2017)

De Gaulle et Pétain par Claude Singer (Juillet/Août 2017)

Pétain et l’Eglise par Françoise Stora (Septembre/Octobre 2017)

Vichy, l’interdiction de la Franc-maçonnerie et de la Libre Pensée par Philippe Besson (Novembre 2017)

Le procès Pétain par Pierre Gueguen (Décembre 2017)

 

* * *

 

Voici le volume IV (Tome 6) des Actes du Colloque tenu à Lyon sur Pétain. C’est un ouvrage complet et complété qui fait suite aux trois premiers volumes déjà publiés. C’est une mine d’analyses et d’informations.  480 pages.

Prix public : 18€ + 4,16€ de frais de port = soit 22,16€

 

Pour commander :

Par lettre : Librairie de la Libre Pensée 10/12 rue des Fossés saint-Jacques 75005 Paris. Chèque à l’ordre de : Libre Pensée

Par mail : marina.librairielp@wanadoo.fr

Par téléphone : 01 46 34 21 50

Retour