Fédération nationale de la libre pensée

1 septembre 2019

Editorial

La FNLP auditionnée à l'Assemblée nationale

La Libre Pensée a été auditionnée à l’Assemblée nationale sur les lois bioéthiques
L’Assemblée nationale a procédé à l’audition de différents courants religieux et philosophiques à propos de la révision des lois bioéthiques. C’est ainsi que la Fédération nationale de la Libre Pensée a pu s’exprimer le jeudi 29 août 2019 devant la commission adhoc.
La Libre Pensée était représentée par Dominique Goussot, responsable de sa Commission juridique « Droit et Laïcité ».Vous trouverez ci-joint le texte de la présentation de la position de la Libre Pensée sur ce sujet et les amendements que nous proposons à la loi.
Une fois n’est pas coutume
La presse catholique a fait état des positions de la Libre Pensée, ce que la presse dite de « gauche et progressiste » s’est bien gardée de le faire. L’Eglise n’a pas eu cette pudeur, qu’elle en soit remerciée.
La Vie (29/08/2019) : « Il n’y aura donc que trois cultes représentés aujourd’hui à l’Assemblée nationale. En revanche, outre la Fédération nationale de la Libre Pensée – dont les statuts désignent « les religions comme les pires obstacles à l’émancipation de la pensée », pas moins de six obédiences maçonniques sont attendues le même jour, après l’audition des religieux : la Grande Loge mixte de France, le Grand Orient de France, la Fédération française de l’Ordre maçonnique mixte international Le Droit Humain, la Grande Loge de France, la Grande Loge féminine de France, l’Association philosophique française Le Droit Humain, et la Grande Loge nationale française. Tous ces courants philosophiques n’avaient pas été sollicités pour les auditions sur le mariage homosexuel. »
congrès d'Alizay (Eure) 2019, vue de la salle
 
 
La Croix le 30/08/2019 : « Le Grand Orient de France, La Grande loge nationale de France ou encore la « Fédération française de l’Ordre maçonnique mixte international le droit humain »: voilà quelques-unes des obédiences maçonniques qui ont été entendues jeudi 29 août à l’Assemblée nationale, par la commission chargée du projet de loi de bioéthique. Cinq loges de la franc-maçonnerie, sur six invitées, sont intervenues aux côtés de la Fédération nationale de la Libre-pensée, en tant que « courants philosophiques ».
Familles Chrétiennes du 30/08/2019 : « Les auditions se poursuivent dans le cadre de la révision des lois de bioéthique. Jeudi 30 août, juste après l’audition des représentants du culte – avec Mgr d’Ornellas pour l’Église catholique –, les députés ont écouté et questionné durant près de deux heures les représentants du Grand Orient de France, de la Grande Loge de France, de la Grande Loge Mixte de France, de la Fédération de la Libre Pensée et de la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain.
Tour à tour, ils ont exposé leurs remarques concernant le projet de révision de la loi. Sur la question de l’accès à la PMA pour toutes les femmes, aucune des personnes auditionnées n’a remis en cause la volonté d’ouvrir ce droit. La Fédération de la Libre Pensée, considérant que « les couples homosexuels […] ainsi que les femmes seules doivent pouvoir satisfaire leur désir d’enfant comme tous les individus » a salué par l’intermédiaire de Dominique Goussot « l’avancée que représente l’extension de principe, avec prise en charge par la Sécurité sociale, de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules ».
C’est Dominique Goussot, le représentant de la Fédération de la Libre Pensée, qui s’est montré le plus incisif sur l’ouverture à la Gestation pour autrui, expliquant lui aussi qu’il y aura à l’avenir un « problème d’égalité » entre les hommes et les femmes concernant l’accès à la procréation. « J’observe que c’est autorisé dans huit pays européens qui ne sont pas des pays barbares », a-t-il lancé aux députés, avant d’exposer qu’il « devrait y avoir un texte pour encadrer une GPA ; pour en garantir à la fois le caractère altruiste et fixer les conditions à remplir par les génitrices candidates ».
 
les représentants des associations amies de la FNLP présentes au Congrès
 
La Libre Pensée propose cinq amendements à la loi
En conséquence de son analyse et de son audition, la Libre Pensée propose cinq amendements qu’elle rend publics (lire en annexe).
La Libre Pensée appelle les parlementaires et les Groupes politiques à s’en saisir pour les déposer et les défendre.
L’Egalité est totale ou elle n’est pas !
La liberté de choix est pour tous, ou elle n’est pas !
Liberté, Egalité, Fraternité !
Paris, le 1er septembre
 
2019

Les Amendements à la loi bioéthique proposés par le Libre Pensée

L'intervention du représentant de la FNLP lors de l'audition à l'Assemblée nationale

Retour