Fédération nationale de la libre pensée

1 octobre 2019

Editorial

Campagne : un cas pour une cause !

Débaptisation dans l'Eglise catholique :

Pour en finir avec un privilège clérical exorbitant

Savez-vous que ....

La législation est censée progresser de manière constante pour protéger les droits des individus au respect de leur vie privée. C'est ainsi que s'est mis en place, sous l'égide de l'Union européenne, le Règlement général de protection des données (RGPD).

Les administrations, les services publics, les associations, les partis, les syndicats, les Obédiences maçonniques ont maintenant obligation entre autres de demander l'autorisation de leurs usagers ou membres pour collecter et garder des informations personnelles sur les individus.

Il est même prévu la possibilité que ces données puissent être effacées à la demande des intéressés. C'est ce qu'on appelle « le droit à l'oubli ».

Mais savez-vous que les Eglises chrétiennes sont les seules structures qui échappent à ces obligations légales ?....

La Libre Pensée n'a cessé d'agir à côté des personnes qui souhaitaient voir supprimer dans les registres paroissiaux (sous la responsabilité et le contrôle des diocèses) la mention de leur baptême, baptême qui leur avait été imposé alors qu'ils étaient enfants, c'est-à-dire sans qu'ils aient pu donner leur consentement éclairé. Avant, l'entrée en vigueur du RGPD, elle avait notamment préconisé de modifier le deuxième alinéa de l'article 31 de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés afin d'y préciser que les organismes religieux ne pourraient conserver d'informations nominatives, dès lors que leurs anciens membres en demanderaient l'effacement.

La Libre Pensée constate que les registres paroissiaux sont des fichiers de fait, sans que jamais l'Eglise catholique n'ait demandé leur accord aux personnes qui y figurent. C'est une dérogation exorbitante du droit commun et du principe d'égalité.

La bataille a été rude contre l'Eglise catholique, mais celle-ci a été contrainte de mettre en marge des registres paroissiaux : « a renié son baptême ». Ce fut une première étape qui n'a pas été simple à obtenir. Mais cette situation nouvelle permettait de créer un fichier des « apostats », ce qui est contradictoire avec le respect de la vie privée des individus. Imaginons que nous revivions les affres noires d'une période comme le Régime de Vichy, quels risques pourraient courir les personnes qui auraient « renié » leur appartenance au catholicisme ? Rappelons que nombre de juifs ont pu être sauvés des rafles par de faux certificats de baptême. Que se passerait-il avec des « vraies attestations de reniement » du culte catholique ?
C'est pourquoi, le Libre Penseur René Lebouvier avait demandé, sur la base de cette avancée, que soit effacée à tout jamais des registres de l'Eglise la mention de son baptême qu'il avait renié, dès son âge de raison. Il ne voulait pas que son nom figure dans un quelconque document de l'Eglise catholique, tant il était révolté par le cynisme de cette institution qui ne parle que de morale, mais qui évite de se l'appliquer à elle-même (affaires des crimes de pédophilie, entre autres).

C'est ainsi qu'en première instance au Tribunal de Coutances, René Lebouvier avait obtenu gain de cause, au motif que cette inscription portait atteinte à la vie privée. Toutefois, la Cour d'Appel de Caen a infirmé le jugement de Première instance et la Cour de Cassation a entériné cette décision. La Cour de cassation parlant même, à propos du baptême, de « fait historique qu'on ne pouvait effacer » en mentionnant le baptême.

On peut effacer une appartenance à un syndicat, à une association, à un parti, mais pas aux Eglises chrétiennes ? Pourtant ces adhésions sont volontaires, alors que les baptêmes sont imposés. Toute adhésion est aussi un fait historique. Pourquoi deux poids, deux mesures ?

Y aurait-il deux jugements possibles, selon que vous êtes catholiques ou pas ?...

Devant ce déni de justice, la Libre Pensée a décidé d'aller jusqu'au bout pour faire reculer l'Eglise catholique dans ses prétentions exorbitantes et inégalitaires. La Libre Pensée va mener deux actions dans le temps si nécessaire :

- Une saisine de la CNIL d'un cas exemplaire sur la débaptisation pour qu'elle s'assure, au vu du RGPD, du respect par l'Eglise catholique des droits de la personne concernée ainsi que de ses obligations en matière de tenue de fichiers.

- Le cas échéant, faire une action judiciaire d'un cas exemplaire sur la débaptisation, en allant jusqu'au bout des procédures : Première instance, Cour d'Appel et Cour de Cassation si besoin, y compris à l'étranger, puisque nous avons des cas en Algérie, en Australie et en
Italie

Mais pour cela, il faut 10 000€ pour toutes les actions à mener

Nous vous appelons à verser massivement si vous êtes attachés à la défense de la liberté de conscience. La question des moyens financiers ne doit pas être un obstacle à l'établissement de la Justice, au respect du principe de l'Egalité et à la défense de la liberté de conscience.

Le message de l'Eglise catholique et de ces affidés est clair : dès que vous êtes baptisés, même et surtout sans votre consentement, vous appartenez ad vitam aeternam à l'Eglise catholique et jamais personne ne pourra effacer ce fait. C'est la religion obligatoire qui vous poursuivra même dans la tombe et pendant des générations et des générations après vous.

Alors que l'Eglise catholique s'effondre, elle entend imposer un lien éternel avec ceux qui ont eu le malheur de croiser sa route. Elle entend imposer son talon de fer, alors que la société toute entière la rejette.

En voici deux exemples :

En 2000, il y a eu 400 327 baptêmes d'enfants de 0 à 7 ans
En 2017, il n'y en a plus que 208 009 (Source : Conférence des Evêques de France)
En 1970, 90% des enfants en France faisaient le catéchisme
En 1982, ils n'étaient plus que 60%
En 1990 : 43%
En 2019 : 17 % (Source Communio, revue catholique internationale)

Pour la Libre Pensée, l'objectif est de faire reconnaître que les Eglises sont des associations comme les autres, avec les mêmes droits et les mêmes obligations que les autres.

En aidant la Libre Pensée, vous aiderez la démocratie et la liberté de conscience.

Versez massivement pour la liberté !

Bon de soutien à l'action en justice de la Libre Pensée

 

Nom : ........................................................... Prénom : ..................................................

 

Adresse : ......................................................................................................................

 

Je verse : ..................€ Chèque à l'ordre de la Libre Pensée (Mettre Débaptisation au dos du chèque). Envoyer à : Libre Pensée 10/12 rue des fossés saint-Jacques 75005 Paris.

 

A votre demande, vous sera délivré un reçu fiscal

 

FAIRE UN DON EN LIGNE A LA LIBRE PENSEE, C'EST FACILE

1°) accéder à la page d'accueil de la FNLP (https://www.fnlp.fr) ou cliquez directement sur CE LIEN

2°) cliquer dans le pavé en haut à droite au-dessus du défilé de photo sur "faire une don"

3°) vous êtes sur le site de paiement en ligne du compte PAYPAL de la Libre Pensée

4°) Commencer par indiquer la somme que vous souhaitez payer

Pour cela

- placer le curseur à l'aide de la souris à droite de 0,00 et écrivez la somme complète correspondante (ex : 1000 (pour 10,00) - ne mettez pas de virgule, ce sera fait automatiquement)
puis

5°) Vous avez deux options

- si vous avez vous même un compte PAYPAL : cliquez sur FAIRE UN DON AVEC PAYPAL

- si vous souhaitez payer avec votre carte bancaire cliquez sur FAIRE UN DON PAR CARTE

6°) sur la page qui apparaît, remplissez toutes les informations demandées :

- concernant votre carte

- concernant vos coordonnées personnelles (adresse de facturation et renseignement téléphonique et courriel)

Remarque : si vous souhaitez un reçu, cochez la case correspondante

7°) cliquez sur ACCEPTER ET FAIRE UN DON

8°) Pour que votre versement soit bien comptabilisé pour cette campagne, il est conseillé de doubler votre paiement par un mail à  en précisant que vous avez payé une somme de XXXX € via paypal correspondant à "Débaptisation"

 

VOUS POUVEZ AUSSI FAIRE UN VIREMENT

Titulaire : ASSOC. FED NAT DE LA LIBRE PENSEE

Adresse : 10 R DES FOSSES SAINT JACQUES 75005 PARIS

Domiciliation : PARIS MUTUALITE

Code Banque : 18206

Code Guichet : 00206

Numéro de compte : 65027655585 Clé RIB : 92

IBAN ( International Bank Account Number ) : FR76 1820 6002 0665 0276 5558 592

Code BIC ( Bank Identification Code ) - Code SWIFT : AGRIFRPP882

En précisant : "Débaptisation"

Retour