Fédération nationale de la libre pensée

Page  1 sur 25  > >>

Affaire de l’IUT de Saint-Denis : 2 – 0


« On peut tromper une partie du peuple, tout le temps et tout le peuple, une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple, tout le temps ».

Abraham Lincoln - 1809-1865

La Libre Pensée, dès qu’elle a été informée de « l’affaire de l’UIT de Saint-Denis » a dénoncé une manipulation menée par les réseaux proches de Manuel Valls.

On était en plein dans un délit de « sale gueule ».

Les faits sont têtus, les têtus sont défaits

La décision du CNESER rétablit dans ses droits pleins et entiers notre ami Rachid Zouhhad, elle déboute ses dénonciateurs. Le Jugement de la Cour d’Appel condamne les diffamateurs du journal Marianne.

Le Droit et la Justice sont passés.

La Libre Pensée

IUT SAINT-DENIS : L'ÉPILOGUE D'UNE MANIPULATION SANS PRÉCÉDENT (...)

Plus


Au Chili : l'Eglise dans une situation extraordinaire


Il y a divers cas d’abus sur mineurs par des adultes de plus de 50 ans, pour lesquels Fernando Karadima et d’autres ecclésiastiques catholiques de l’Eglise chilienne ont été dénoncés. Ces derniers fondèrent la paroisse El Bosque, dans le secteur oriental de Santiago, parmi les plus beaux quartiers de la capitale. Elle fut administrée par Karadima et c’est là où se perpétrèrent des abus sexuels – et de pouvoir – selon de nombreuses dénonciations.

Plus


le 8ème amendement est abrogé en Irlande


Après le droit au divorce et le mariage pour tous ;
pour le droit à l‘IVG, le 8
ème amendement est abrogé en Irlande :

Une nouvelle éclatante victoire du peuple irlandais.

La Fédération nationale de la Libre Pensée se félicite de l’éclatante victoire du OUI, à plus de 66%, au référendum organisé le vendredi 25 mai 2018, en vue d’abroger le 8ème amendement de la Constitution de la République d’Irlande qui prohibait de fait tout avortement en protégeant « l’enfant à naître » au nom de son droit à la vie « égal à celui de la mère». L’avortement, passible de la prison à vie entre 1861 et 2013, et de 14 ans de détention depuis, va ainsi être légalisé en Irlande.

Plus


En direct avec Laurent Mauduit de Médiapart


La Libre Pensée a rencontré le journaliste Laurent Mauduit pour l’interroger sur des questions touchant au journalisme, à l’indépendance des médias, aux fausses nouvelles, etc.. Bref, tout ce qui fait l’actualité du quotidien d’un journaliste qui veut faire son métier.

La Raison : Pouvez-vous vous présenter ?
Laurent Mauduit : Je suis à la fois écrivain et journaliste. J’ai écrit en particulier plusieurs livres sur le naufrage historique du Parti socialiste; plusieurs aussi sur les mutations du capitalisme français; encore un autre sur la corruption de quelques-uns des économistes français les plus connus

Plus


1er mai 2018 au Mur des Fédérés


Discours de Christophe Bitaud de la CAN de la Fédération nationale de la Libre Pensée Au Mur des Fédérés de la Commune de Paris 1er mai 2018

Comme il est tradition maintenant, la Libre Pensée était présente devant le Mur des Fédérés le 1er mai, avec les organisations syndicales ouvrières se réclamant de la Charte d’Amiens. Sous la Présidence de Jacques Girod, responsable de l’Union départementale de la CGT-Force Ouvrière de Paris, ont pris la parole : Valérie Lesage, Secretaire général de l’URIF-CGT, Michel Galin, Secrétaire général de l’URIF-FSU et Gabriel Gaudy, Secrétaire général de l’URIF-FO. L’UNEF était également présents.

Notre camarade Christophe Bitaud est intervenu au nom de la Libre Pensée

Plus


Ite, non jam missa est


Communiqué des fédérations de la Libre Pensée de Meurthe et Moselle et de la Moselle

Ite, non jam missa est

(La messe n’est plus dite)

Voilà maintenant quelques années que les fédérations de la Libre Pensée de Lorraine protestaient contre l’organisation d’une messe dans les locaux de l’ESPE de la rue de la Victoire à Montigny lès Metz, (anciennement IUFM) à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de l’association des anciennes et anciens élèves de l’IUFM (...)

Plus


En direct avec Pascal Boniface


Il est des intellectuels qui ont droit de cité partout, car leurs « pensées » s’inscrivent pleinement dans l’air du temps et surtout elles sont totalement conformes à la pensée unique. En clair, non seulement elles ne dérangent personne dans les cercles des pouvoirs économiques, politiques, religieux et militaires ; mais de plus, elles apportent de l’eau au moulin à la fabrique d’idioties permanentes qui légitiment la théorie de « l’axe du bien et du mal ». Celle qui permet d’aller bombarder tranquillement les peuples et les pays, à qui « on » va piller, la conscience tranquille, les richesses naturelles. Toute peine mérite salaire.

Mais il y a d’autres intellectuels qui, la plume à la main, essaient de raison garder et de trouver la réalité des faits derrière le masque du mensonge des mots. Il y en a bien plus que certains médias aux ordres le disent. La Libre Pensée a rencontré Pascal Boniface qui répond à nos questions.

Plus


Séparation versus réparation


Il aura suffi d’une lettre, un R à la place d’un S, et la grande loi qui a garanti plus de 100 ans de paix civile, la loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Eglises et de l’Etat, est menacée dans son fondement même : assurer la liberté de conscience de tous, sans que l’Etat se mêle de ce que pensent les citoyens. Francis de Pressensé avait dit en 1905, pour résumer la grande loi laïque : « L’Etat s’arrête où commence la conscience ».

En déclarant que la République devait « réparer » son lien avec l’Eglise catholique, Emmanuel Macron a contredit tout l’édifice établi depuis des siècles à partir du Concordat de Bologne de 1516, de l’Edit de Nantes, du rejet des Jésuites hors de France, des Lumières, de l’Edit de Tolérance, de la Révolution française, des trois séparation des Églises et de l‘Etat (1795, 1871, 1905), de tout l’édifice républicain et laïque institué par la IIIe République. Voici nos références historiques, elles viennent du vieux pays des Lumières; celles d’Emmanuel Macron sont tirées de l’obscurité des sacristies.

Plus


Succès du meeting laïque de Montpellier


Samedi 7 avril,  le meeting  convoqué par la Fédération unie de l’Hérault de la Libre Pensée«  Défendre la loi de 1905. Pourquoi, comment ? Débattons-en ensemble », a connu un véritable succès

Plus


Crèches dans les mairies : De Beaucaire à Sorgues, la jurisprudence laïque se dessine


Le 16 mars 2018, le Tribunal administratif de Nîmes a rendu quatre jugements par lesquels il a, d’une part, sur recours de la Libre Pensée et de la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen, annulé les décisions du maire Front national de la commune de Beaucaire d’installer une crèche de la Nativité sous l’escalier d’honneur de l’Hôtel de ville, en décembre 2014, 2015 et 2016, d’autre part, rejeté le recours pour excès de pouvoir introduit par M. Pierre Salle tendant à obtenir le même résultat à propos de celle exposée dans une salle polyvalente du centre administratif de Sorgues, en 2016.

Plus