En action pour la défense de la laïcité (2) : « Jour J » grandeur nature au collège Georges Brassens d’Esvres ! La Libre Pensée 37 proteste

Pour nous suivre

Fédération d’Indre et Loire de la Libre Pensée

 » Ni dieu, ni maître, à bas la calotte et vive la Sociale  » Laïcité Loi de 1905 – lp37.over-blog.com

 

Devoir de mémoire et enseignement de l’histoire 

Sous prétexte de « devoir de mémoire », des engins militaires américains issus de la 2° guerre mondiale, comme des jeep US armées de mitrailleuses avec leurs bandes de cartouches, ainsi que des parachutes etc., ont investi la cour de récréation du collège G. Brassens (qui doit se retourner dans sa tombe) à Esvres.

Les élèves ont, paraît-il, de la chance d’avoir ainsi « grandeur nature » un cours d’histoire à propos du débarquement américain sur les plages normandes.

« L’association des Reconstituteurs Touraine Mémoire 44 » est aux anges. Elle intervient dans les établissements scolaires du département avec du matériel de l’époque, ce qui permet d’écrire qu’elle a débarqué en grande pompe dans la cour de récré.

Les citoyens, les enseignants soucieux du respect des élèves et hostiles à toutes ces manœuvres et manipulations des jeunes consciences (Il s’agit des classes de 4° !!!), ne peuvent que s’indigner et à tout le moins s’interroger.

Cette association (de nostalgiques) privée n’a rien à faire ès qualités dans les établissements scolaires. La Libre Pensée va interpeller l’Inspection Académique dont le rôle est notamment de garantir la laïcité. Parmi les questions qui se posent :

Y a-t-il besoin d’un tel déploiement pour expliquer en cours d’histoire ce que fut – dans tous ses aspects – le débarquement ?

Y a-t-il besoin de demander à un élève de revêtir l’uniforme d’un soldat américain et de lui mettre dans les mains un fusil américain ?

Poser la question, c’est y répondre !!

Armée, police, hors de l’Ecole !

La Libre Pensée a été informée du fait que des enseignants ont manifesté leur désapprobation à l’encontre de cette initiative (qui n’a rien à voir avec l’enseignement de l’Histoire).

Le Principal du collège menace les collègues d’un signalement au Rectorat. Est-ce là l’acte d’un homme éclairé ?

Selon l’historiographie, les troupes alliées ont débarqué sur les plages françaises pour mettre fin à l’occupation nazie et au régime de Vichy où des fonctionnaires étaient révoqués pour délit d’opinion.

Monsieur le Principal ne peut ignorer cela.

Les enseignants ont le droit de désapprouver de telles initiatives. Il a néanmoins menacé verbalement que leur soit reproché un « service non fait » (avec retenue de salaire) alors que les collègues étaient présents pour assurer leur cours, mais non les élèves…

Le « service non fait » est le vocabulaire administratif qui désigne les journées de grève.

Les enseignants doivent assurer des cours dans la discipline pour laquelle ils ont été formés et certifiés. Rien d’autre.

La Libre Pensée apporte tout son soutien à ces enseignants qui n’ont fait qu’une chose : respecter la laïcité, la neutralité et leur mission statutaire.

Aucune sanction ni mesure administrative contre ces collègues !

La Libre Pensée s’adresse aussi en ce sens aux autorités académiques.

Pas d’embrigadement dans les écoles !

Les associations et groupes de pression hors des écoles publiques laïques !

La mission de l’école, c’est d’enseigner en toute neutralité.

Rejoignez la Libre Pensée !

Joué-lès-Tours, le 8 juin 2023