... Signez, faites signer l'appel pour la réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple ...

../squelettes/file.mp3
lundi 24 novembre 2014
par  federation nationale

Plus de 9000 citoyens pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

En cette première année du Centenaire de la grande boucherie de 1914-198, la Libre Pensée est fidèle à ce qu’elle a entamé depuis vingt-cinq ans. Devant le reniement des plus hautes autorités de l’Etat, ce qui monte depuis des années a trouvé un écho particulier dans plus de 130 rassemblements à travers toute la France.

De nombreux Elus

Chacun le pressentait, déjà de septembre à novembre près de 23 conseils municipaux avaient pris position pour la réhabilitation collective. De fait, à Rocles (Allier), les discours du maire de cette commune, de Marie-Françoise Lacarin vice-présidente du Conseil Général, de syndicalistes, de la Libre Pensée, de l’Association Laïque des Monuments Pacifistes et Républicains de l’Allier, ont été entendus par 174 personnes réunies.

50 citoyens à Belfort ont écouté Sylvie Rodier, Présidente de la Ligue pour les Droits de l’Homme à Belfort : « Nous ne voulons pas d’une amnistie, mais d’une vraie réhabilitation. La France doit se souvenir de ces hommes et dénoncer les pratiques honteuses de l’armée ». Le Président de la Libre Pensée, Serge Hugot, de ce département, évoque quant à lui l’horreur de voir des « camarades fusillés par d’autres camarades ». A Pau, la Libre Pensée, la LDH et le Grand Orient de France ont tenu à manifester leur volonté que justice soit faite aux 639 Fusillés pour l’exemple, morts sous les balles françaises il y a un siècle. 60 citoyens à Escaudain (Nord), accueillis par le le Maire en présence de membres de plusieurs partis politiques et de militants syndicalistes de la CGT.

Une présence des organisations syndicales importante

1 400 000 morts, 650 Fusillés pour l’exemple, combien de syndicalistes ? La Confédération Générale du Travail, qui œuvre à l’émancipation de la classe ouvrière, a vu nombre de ses militants et syndiqués disparaître dans la boue et l’horreur. Il est donc légitime et normal que dans de nombreux rassemblements, les responsables de la CGT et de la CGT-FO prennent la parole. La place du syndicalisme ouvrier est d’être avec ses frères de classes, hier comme aujourd’hui. A Gentioux, pour le 27ème rassemblement à l’appel du Comité Laïque des Amis du Monument aux Morts de Gentioux, plus de 500 citoyens ont entendu la voix des deux confédérations syndicales de la région et des départements avoisinants.

Le même message a été porté par le responsable de l’Union départementale Force Ouvrière du Rhône : « Très peu parmi les 650 Fusillés pour l’exemple furent réhabilités et il n’est pas possible de considérer que la République oublie de reconnaître que des actes de cette « maudite guerre » doivent être l’objet de réparation collective …en la mémoire de ces citoyens au front d’une guerre et qui n’étaient pas des déserteurs, mais bien des hommes de la République. »

De nombreux citoyens

Quelques chiffres, nous en avons déjà donnés, mais plus de 100 citoyens à Vierzon, 140 à Guéret, 45 au Havre, 90 à Lyon, 32 à Saint-Ybars, 40 à Allonnes, 50 à Pau, 150 à Gy l’Evêque, 25 à Vannes, 80 à Rodez, 45 à Sainte-Anne d’Auray, 50 à Saint-Nazaire, 30 à Toulouse, 60 à Chambéry. Il est difficile de tout citer, certaines Fédérations de la Libre Pensée, multipliant les rassemblements. En effet, y a-t-il une commune en France qui n’ait pas payé un lourd tribu à la guerre et dont le nom de ses fils, morts pour une guerre impérialiste, ne soit inscrit au monument aux morts ? Et combien de Fusillés pour l’exemple qui n’ont pas été encore réhabilités ? Loin de faire le jeu du cas par cas, les médias locaux ont dressé les portraits de certains d’entre eux, tout en relayant la juste demande de réhabilitation collective ; c’est dire que chacun comprend l’enjeu. Il ne peut y avoir de cas par cas, cela ne serait pas une réhabilitation, mais une condamnation.

Le 11 novembre appartient à la République, pas aux militaires

A Beuvraignes dans La Somme, à Saint-Nazaire, à Gaillon (Eure), notre détermination gêne, dérange les rassemblements dits « officiels ». Les plus hautes autorités de ce pays ne doivent pas se méprendre, le 11 novembre n’appartient pas aux militaires. C’est la journée des Anciens Combattants, des hommes de la troupe, des ouvriers et des paysans arrachés à leur famille pour en faire de la chair à canon, de ceux qui refusent de voir le carnage reprendre du service. C’est cela le sens du 11 novembre. Dès lors, l’Etat ne rendant pas leur dignité aux hommes envoyés au poteau, c’est le devoir de tout citoyen de rappeler à ses représentants la cause des Fusillés pour l’exemple. Ce qui va être exemplaire, ce sera la mobilisation des fédérations départementales qui ont toute initiative pour alimenter et populariser cette bataille.

A Maizy (Aisne), l’oratrice rappelle : « Lorsque le 27 mai, les soldats apprennent qu’ils doivent remonter aux tranchées, ils se rassemblent, puis manifestent pour empêcher de quitter le cantonnement. On crève les pneus des camions qui doivent emporter les soldats, un fusil-mitrailleur est mis en batterie ; on parcourt les rues au chant de l’Internationale, avec le drapeau rouge ; tambour et clairon ouvrent la marche. Dans la nuit, les gendarmes arrivent et font embarquer les soldats pour les tranchées ; ils regroupent ceux qui refusent, et qui veulent aller à Paris. Un soldat écrit à un ami à propos des officiers : « Le lieutenant me fait une observation, je veux lui casser la gueule et comme c’est un curé, je crie à haute voix  : « A bas la Calotte, à mort les officiers. »(…) » 130 arrestations, une centaine de soldats sont condamnés à la prison ; 14 sont envoyés dans les sections spéciales d’infanterie ; et 12 passent devant le Conseil de guerre. Comment ont-ils été choisis ? Arbitrairement. » Alors oui, ces hommes ne voulaient plus jamais cela, ni de cette guerre, ni de ces parodies de justice. Ils maudissaient la guerre comme leurs veuves et leurs enfants le feront ne voyant pas leurs pères revenir.

Des perspectives

Les Fusillés pour l’exemple sont ancrés dans la conscience collective, appartenant à ces hommes qui ont refusé la guerre, qui ont refusé de poursuivre les desseins barbares. Notre combat ne s’arrête pas le 12 novembre, nous l’avons poursuivi par un colloque à Soissons. D’autres municipalités prendront sans aucun doute encore position pour la réhabilitation collective.

C’est aussi dans cette perspective du refus de la guerre que les Libres penseurs allemands se sont exprimés à Strasbourg. Comme, nous l’avons dit lors des 130 rassemblements, nous lançons une souscription afin d’ériger un monument réhabilitant les 639 Fusillés pour l’exemple qui ne l’ont pas encore été. Ce monument sera sur la ligne de Front, et non pas comme une offense à la mémoire de ces hommes sur une plaque au musée des Invalides, face à leurs bourreaux. Il ne peut y avoir de réconciliation, les assassins sont du côté des généraux, pas des suppliciés pour l’exemple. Nous dresserons ce monument parce qu’à l’image des 130 rassemblements, à la mesure de ces 25 ans de combat pour la réhabilitation, nous sommes aussi la République.

David Gozlan

Articles les plus récents

lundi 16 novembre 2015
par  federation nationale

BIENVENUE DANS LA LIBRAIRIE VIRTUELLE DE LA LIBRE PENSÉE

Désormais tous les ouvrages de notre librairie en ligne vous sont livrés franco de port et notre offre ne ligne comporte tous les titres immédiatement disponibles.

La librairie reste à votre disposition pour tout autre ouvrage spécialisé ou non. Vous pouvez nous contacter par mail ou par téléphone au 01 46 34 21 50 ou par courrier à La Libre Pensée 10/12 rue des fossés Saint Jacques 75005 Paris

Pour commander un ouvrage il faut d’abord vous inscrire et renseigner les champs obligatoires. Suivez les indications qui vous seront données lors de vos premiers achats.

Vous pouvez également vous abonner à la Raison et à l’Idée Libre

Nos paiements par CB ou visa sont exécutés sur site sécurisé, par la Caisse d’Epargne SPPLUS.

Vous pouvez également payer par chèque (vous devrez alors acheminer votre commande et votre chèque par la poste)

mardi 25 novembre 2014
par  federation nationale

Paris, terre de mission ?

Dans Le Monde des 22-23 novembre, on peut lire une curieuse et importante information sous le titre « Les catholiques de Paris dans la rue pour « témoigner » de leur foi. Contes dans un bar, chorale itinérante, spectacles… » Ce titre n’est pas secondaire, nous le verrons ; il est précisé « Jusqu’à (...)
jeudi 20 novembre 2014
par  federation nationale

La Raison n°596 bientôt disponible

Pour acheter la Raison en Ligne et pour vous abonner Profitez de notre offre découverte couverture 596 sommaire n°596
mercredi 19 novembre 2014
par  federation nationale

JAURÈS, le mouvement socialiste et la guerre

En France, avant la 1ère guerre mondiale, le mouvement ouvrier est essentiellement composé sur le plan syndical, par la C.G.T. et sur le plan politique, par la S.F.I.O. (Section Française de l’Internationale Ouvrière). Rappelons que l’Internationale Ouvrière, qui sera appelée 2ème Internationale, a (...)
lundi 17 novembre 2014
par  federation nationale

Audition de la Libre Pensée
à l’Observatoire de la laïcité lors des échanges
sur le traitement médiatique de la laïcité

Le 12 novembre 2014, l’Observatoire de la laïcité, dirigé par Monsieur Jean-Louis Bianco, a reçu des associations laïques et des universitaires pour avoir leur point de vue sur le traitement médiatique de la laïcité et la nécessité d’une approche plus objective. La Fédération nationale de la Libre Pensée (...)
samedi 15 novembre 2014
par  federation nationale

Non à l’intégration des facultés
catholiques et des établissements privés dans les COMUE
(Communautés d’Universités et d’Établissements)

Depuis la création, par la Loi du n°2013-660 du 22 juillet 2013 (loi Fioraso), des Communautés d’Universités et d’Établissements (COMUE), les universités sont engagées dans une course folle aux regroupements, qui génère une forte concurrence, contraire à la notion même de service public. La création de (...)
vendredi 14 novembre 2014
par  federation nationale

Le Code du Travail est-il soluble dans la « laïcité » ?

Les attaques contre le Code du travail pleuvent de toutes parts : de Gattaz en Kessler, on hurle partout aux excès de réglementation qui entraveraient l’économie. En réalité, le Code du Travail régit les relations individuelles et collectives de travail et n’est guère plus épais que le Code de (...)
jeudi 13 novembre 2014
par  libre pensee2

La Libre Pensée sur France Culture - Dimanche 14 septembre 20144

Chers auditrices et auditeurs, bonjour, Au micro, David Gozlan, secrétaire général de la Fédération nationale de la Libre Pensée. En cette rentrée je vais vous parler de l’activité de la Libre Pensée de cet été. En juillet : un colloque sur la recherche sur l’embryon et notre congrès national à Nancy, (...)
mercredi 12 novembre 2014
par  federation nationale

DISCOURS DU 11 NOVEMBRE DE LA LIBRE PENSEE A GENTIOUX
Nous réhabiliterons les 639 Fusillés
pour l’exemple de 1914-1918 !

Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades, Je vous apporte le salut fraternel de la Fédération nationale de la Libre Pensée et de la Fédération nationale Laïque des Associations des Amis des Monuments aux morts pacifistes. Une nouvelle fois, avec chaque année plus de force encore, la Libre Pensée est à (...)
mardi 11 novembre 2014
par  federation nationale

11 novembre 2014 :
Plus de 9 000 pacifistes
internationalistes
avec la Libre Pensée dans les rassemblements pour exiger :
Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

Le 11 novembre 2014 et autour de cette date, avec la Libre Pensée, l’Association Républicaine des Anciens combattants, l’Union Pacifiste de France, le Mouvement de la Paix, de nombreuses sections de la Ligue des Droits de l’Homme, des Unions régionales ou départementales de la CGT et de la CGT-Force (...)
Faites un don à la libre pensée !

Agenda

<<

2014

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur, Chers amis, chers camarades, Mes Sœurs et mes Frères, La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud La Libre Pensée, plus vieille (...)

Sur le Web