... Signez, faites signer l'appel pour la réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple ...

../squelettes/file.mp3

mercredi 28 janvier 2015
par  federation nationale

La Fédération nationale de la Libre Pensée informe :
Communique de la Libre Pensée de Moselle

A propos de la création du Comité Interreligieux de Moselle


Depuis 1905, la République française est laïque !

L’article 1er de la loi de 1905 stipule : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées dans l’intérêt de l’ordre public »

L’article 2 affirme solennellement : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

C’est pourquoi la Fédération de la Libre Pensée de la Moselle proteste vigoureusement contre l’initiative prise par le préfet de Moselle, M. Nacer Meddah, de créer un « Comité interreligieux de Moselle  » avec les représentants des cultes reconnus et non reconnus de Moselle.

Le Préfet a pour rôle de faire respecter les lois, il est le garant de l’Etat et des valeurs de la République dont la laïcité, la neutralité s’impose à sa fonction. En apparaissant ainsi aux côtés des autorités religieuses, paré de ses habits de haut fonctionnaire, M. Nacer Meddah indique implicitement que la politique de l’Etat vis à vis des citoyens serait de les encourager à modifier leurs attitudes vis à vis de ces communautés religieuses, « vivre ensemble » et attentats terroristes obligent… Monsieur le Préfet se croit sans doute revenu sous le Consulat et sous Bonaparte.

C’est une image forte qui ne peut que marquer les esprits de la multitude des citoyens qui composent la société en Moselle. Ainsi, chacun d’entre nous est donc invité pour le moins à se reconnaître ou à se sentir représenté par un des chefs de communautés membres du comité interreligieux, et pour le plus à s’incorporer dans l’une ou l’autre des options religieuses présentée comme conforme au « vivre ensemble ».

Cela fait écho au discours ambiant après les meurtres odieux de janvier. Les citoyens sont appelés à rester dans leur communauté d’appartenance religieuse réelle ou supposée. Les chefs religieux deviennent ainsi les représentants légitimes des citoyens. C’est le concordat généralisé à la République. Que deviennent alors les athées, les agnostiques et les libres penseurs dans un tel système ? Des citoyens de seconde zone ?

L’initiative est d’autant plus condamnable qu’elle vise à permettre aux religions de remettre les pieds dans des lieux comme la Préfecture, représentant le pouvoir républicain, séparé des Eglises depuis 1905. Le rôle de M. le Préfet, représentant de la République, est de veiller à ce que le libre exercice des cultes ne trouble pas l’ordre public, et non pas de s’ériger en médiateur des communautés religieuses et en promoteur du communautarisme.

Le communautarisme, addition d’intérêts religieux particuliers, est la négation de la concorde civile entre citoyens libres et égaux en droits voulue par la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat de 1905.

Le préfet doit veiller au respect de l’égalité des droits entre citoyens, pas à la promotion des cultes sur la place publique et dans la presse. La politique interreligieuse ne lui appartient pas. Elle relève des seules religions elles-mêmes. L’Etat chez lui, les religions chez elles.

Ainsi, sous couvert de « vivre ensemble » les représentants des cultes seraient autorisés par Monsieur Le Préfet à intervenir en milieu « scolaire, carcéral, hospitalier … » en vue de « changer les regards sur les religions » !

De quel droit le préfet patronne-t-il une opération cléricale qui vise à manipuler et modifier les consciences citoyennes en vue de ’relancer un printemps des religions », en vue d’enrayer l’inexorable sécularisation rationnelle qui affecte les croyances religieuses, les dogmes et les cultes ? « Printemps » terme particulièrement chargé de sens depuis qu’il a été utilisé pour nommer le mouvement des peuples qui sont venus à bout de Ben Ali et autres Moubarak, dirigeants tyranniques. La République laïque, dénoncée comme « laïcarde » par des élus d’un large éventail politique devrait-elle subir le même sort ?

Le Préfet bafoue officiellement le principe de neutralité et de Séparation de l’Etat en vigueur depuis plus d’un siècle. Il le fait pour les cultes aujourd’hui, demain dictera-t-il aux agnostiques et non-croyants les principes de morale qu’ils devraient adopter pour un meilleur « vivre ensemble » ? Les non-croyants, les athées, les agnostiques, les libres penseurs, les citoyens qui ne se reconnaissent pas dans ces cultes devraient-ils quitter la Moselle pour se sentir chez eux au risque de passer pour des adversaires d’un « vivre ensemble » bien particulier préconisé par M. Le Préfet !!!

Dès lors, la proposition des cultes « d’abandonner le délit de blasphème  » apparaît sous un tout autre jour, il ne s’agit en fait que d’épouser l’émotion ambiante pour mieux réaffirmer une situation concordataire élargie des cultes catholique, protestants, juif, aux cultes musulman et orthodoxe, en attendant une généralisation, qui n’en doutons pas, aura une prétention beaucoup plus importante sur un plan politique et géographique.

On ne cesse de nous parler de laïcité, mais ce que le Préfet de Moselle fait, c’est non seulement le maintien du statut clérical d’exception d’Alsace-Moselle, mais c’est son renforcement et son extension aux religions orthodoxes et à l’Islam. C’est-à-dire la négation même de la laïcité garantie par la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat.

Les victimes des attentats terroristes de Paris subissent aujourd’hui la double peine : eux qui ont toujours défendu la République laïque, sont non seulement les victimes de leur liberté de conscience et d’expression, mais sont utilisés post-mortem au service de manipulations inter-cléricales initiées, menées et coordonnées par un préfet de la République ! Dans un pays laïque, le préfet ne peut être un organisateur du dialogue inter-religieux ni un promoteur des cultes. Il doit agit au compte de tous les citoyens.

[rouge] La Fédération nationale de la Libre Pensée ne laissera pas faire. Elle a décidé de saisir le Ministre de l’Intérieur et l’Observatoire de la laïcité afin qu’elle rappelle à l’ordre les responsables publics afin que soit mis un terme à ces violations de la liberté de conscience des citoyens et de la laïcité.

rouge]

[/Metz le 23/01/2015

La Fédération nationale de la Libre Pensée répond par avance « aux bonnes âmes » qui ne manqueront pas de dire que cela se passe en terre concordataire. L’Est républicain informe en date du 23 janvier 2015, que le Préfet de Meurthe-et-Moselle a pris une initiative similaire à Nancy, qui n’est pas en terre concordataire. Il s’agit bien d’une offensive généralisée du cléricalisme contre la loi de 1905 en utilisant odieusement et indignement les victimes des barbares attentats de janvier 2015.

En voici la preuve :

JPEG - 63.2 ko
Les religions au secours de la République !

Articles les plus récents

lundi 16 novembre 2015
par  federation nationale

BIENVENUE DANS LA LIBRAIRIE VIRTUELLE DE LA LIBRE PENSÉE

Désormais tous les ouvrages de notre librairie en ligne vous sont livrés franco de port et notre offre ne ligne comporte tous les titres immédiatement disponibles.

La librairie reste à votre disposition pour tout autre ouvrage spécialisé ou non. Vous pouvez nous contacter par mail ou par téléphone au 01 46 34 21 50 ou par courrier à La Libre Pensée 10/12 rue des fossés Saint Jacques 75005 Paris

Pour commander un ouvrage il faut d’abord vous inscrire et renseigner les champs obligatoires. Suivez les indications qui vous seront données lors de vos premiers achats.

Vous pouvez également vous abonner à la Raison et à l’Idée Libre

Nos paiements par CB ou visa sont exécutés sur site sécurisé, par la Caisse d’Epargne SPPLUS.

Vous pouvez également payer par chèque (vous devrez alors acheminer votre commande et votre chèque par la poste)

lundi 26 janvier 2015
par  federation nationale

LA RAISON n°598 février 2015 est bientôt disponible

Nous sommes des empêcheurs de rechristianiser en rond
La règle du jeu de la parution de la Raison veut que l’édito soit écrit bien avant la parution de notre journal. Ces lignes sont donc écrites peu avant les fêtes du solstice, à un moment où la Libre Pensée se trouve sous les feux de l’actualité. (...)

jeudi 22 janvier 2015
par  federation nationale

La Fédération Nationale de la Libre Pensée informe :
« L’Etat chez lui, les religions chez elles » Victor Hugo

La Fédération Ardéchoise et Drômoise de la Libre Pensée et le Groupe d’Annonay viennent de prendre connaissance de la déclaration de l’Association culturelle des musulmans d’Annonay qui considère que la Une du journal Charlie-Hebdo « porte atteinte à la communauté musulmane de France » et s’insurge contre (...)

jeudi 22 janvier 2015
par  libre pensee2

La Libre Pensée sur France Culture - Dimanche 11 janvier 2015

La Libre Pensée reçoit la Ligue de l’Enseignement

mardi 20 janvier 2015
par  federation nationale

SAMEDI 21 MARS
COLLOQUE
LAÏCITÉ ET LIBERTÉS PUBLIQUES

COLLOQUE LAÏCITÉ ET LIBERTÉS
Samedi 21 mars 2015
De 9H à 17H
Salle Jean Jaurès – Bourse du Travail
3 rue du Château d’eau 75010 Paris
Métro : République

lundi 19 janvier 2015
par  federation nationale

Les religions demandent l’abrogation
du délit de blasphème en Alsace-Moselle :
Bizarre, bizarre ? … Vous avez dit bizarre ?….

Est-ce l’Epiphanie qui fait son effet et les rois mages chargés de cadeaux et d’épices qui ont convaincu les représentants des cultes reconnus et aussi ceux de l’Islam de réclamer, le 6 janvier 2015, l’abrogation du délit de blasphème en Alsace-Moselle parce qu’il serait « obsolète » ?
Rassurez-vous, il (...)

dimanche 18 janvier 2015
par  federation nationale

COMMUNIQUE DE L’AILP

MILLE COUPS DE FOUET CONTRE RAIF BADAWI !
FOUETTE EN PUBLIC TOUTES LES SEMAINES
DEPUIS LE 9 JANVIER 2015

La torture comme sanction contre le délit de blasphème.
En mai 2014, lors du procès du blogueur saoudien Raif Badawi, condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans de prison en Arabie Saoudite pour des propos tenus sur son blog, l’Association Internationale de la Libre Pensée écrivait à propos des (...)

vendredi 16 janvier 2015
par  federation nationale

Soutenez la Libre Pensée !

Paris, le 16 janvier 2015
Madame,
Monsieur,
L’actualité récente a fait beaucoup parler de la Libre Pensée et l’a mise au-devant de la scène médiatique. Nous voudrions vous expliquer notre action. Depuis des années, nos Fédérations départementales (nous en avons une dans chaque département) mènent des (...)

jeudi 15 janvier 2015
par  federation nationale

La Libre Pensée crée son prix Clericalis
pour « honorer » tous ceux qui ont bafoué la laïcité

La Fédération nationale de la Libre Pensée a décidé de céder, pour une fois, à une mode : celle de la délivrance d’un prix.
En janvier de chaque année, la Commission Administrative Nationale de la Libre Pensée, sur proposition notamment de ses Fédérations Départementales et aussi de ses membres, (...)

mercredi 14 janvier 2015
par  federation nationale

De Paris à Cayenne :
La laïcité doit être respectée !

La Loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’Etat doit être appliquée !

Du fait de l’ordonnance royale du 27 août 1828, édictée en pleine restauration monarchiste contre l’œuvre de la Révolution française, il existe un statut clérical d’exception en Guyane au seul bénéfice de l’Église catholique apostolique et romaine. Cette ordonnance royale a été complétée par les décrets lois (...)

Faites un don à la libre pensée !

Agenda

<<

2015

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
2324252627281
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars 2014 - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur,
Chers amis, chers camarades,
Mes Sœurs et mes Frères,
La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud
La Libre Pensée, plus vieille (...)

Sur le Web