... Signez, faites signer l'appel pour la réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple ...

../squelettes/file.mp3

mardi 7 avril 2015
par  federation nationale

Déclaration commune :
Il ne faut pas toucher à la loi de 1905 !
Il faut défendre les libertés publiques !

Les associations laïques : Ligue de l’Enseignement, Ligue des Droits de l’Homme et Fédération nationale de la Libre Pensée ont décidé de rendre publique cette déclaration au vu de la situation préoccupante qui existe dans ce pays aujourd’hui.

JPEG - 18.7 ko
-

La laïcité, qui est le libre exercice de sa conscience, est garantie par la loi de Séparation des Églises et de l’État de 1905. Elle est aujourd’hui menacée par ceux qui veulent en faire un instrument contre une certaine catégorie de la population : les citoyens d’origine arabo-musulmane.

Ainsi, on entend interdire les repas de substitution dans les cantines des collectivités publiques pour les végétariens et les personnes ne voulant pas, pour des raisons diverses, manger du porc. Imposer une nourriture contraire aux convictions personnelles, ne relève pas de la laïcité, mais de la xénophobie. S’il est juste d’un point de vue laïque de refuser de diffuser dans les collectivités publiques les produits casher et hallal, imposer des repas avec de la viande de porc relève de la discrimination.

Ainsi, on entend réclamer l’interdiction du voile dit « islamique » à l’Université. Rappelons qu’il existe, dans les facultés, les franchises universitaires qui sont des libertés arrachées au pouvoir et aux clergés. Remettre en cause les libertés universitaires ne relève pas de la laïcité, mais d’une remise en cause de la démocratie.

Ainsi une proposition de loi qui doit être examinée en mai prévoit la modification du Code du Travail ; on veut y intégrer des dispositions relevant de la sphère publique et de la nécessaire neutralité des agents des Fonctions publiques. Le Code du Travail régit les rapports entre les dirigeants d’entreprise et les salariés. Au sein des entreprises, la liberté de conscience est régie par l’Article 10 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »

On veut étendre à l’infini la sphère publique et imposer la nécessaire neutralité des agents des services publics à tous les salariés dans tous les secteurs de la vie économique et quotidienne. Cela relève d’une volonté de normalisation à outrance de la société et entraînerait une diminution drastique des espaces où s’exercent les libertés individuelles. C’est transformer les entreprises en champ clos d’affrontements communautaristes et religieux. Il est possible de mettre des limites à la liberté de comportement des salariés, en raison des besoins de l’entreprise et de la sécurité, mais cela doit être strictement délimité et soigneusement encadré. Aucune entreprise n’a le droit de posséder un blanc-seing pour régenter la conscience des salariés.

Ainsi, contre le principe de Séparation des Eglises et de l’Etat, on entend des propositions visant à suspendre, modifier, abroger la loi de 1905 pour « intégrer » l’Islam. Rappelons que la loi de 1905 a été promulguée alors qu’il y avait 10 millions de musulmans sur le territoire de la République dans les 3 départements d’Algérie. Son article 43 prévoyait son application en Algérie. C’est pour des raisons d’intérêts colonialistes et de contrôle des « indigènes », via les imams qu’il fallait garder assujettis au système colonial, que cette disposition n’a jamais été appliquée, alors qu’elle était réclamée avec force par toute l’élite nationale et indépendantiste algérienne.

Rappelons aussi que les cultes bouddhistes (600 000 adeptes en France) ont été intégrés dans les dispositions des associations cultuelles prévues dans la loi de 1905 sans qu’il ait été besoin de modifier un mot de la loi de 1905. Il n’appartient pas à l’Etat et au gouvernement de s’ingérer dans l’organisation des cultes, ni de désigner ses « interlocuteurs officiels », ni de former les religieux et encore moins de délivrer des diplômes religieux. Nos associations rappellent ce que disait Victor Hugo : « L’Etat chez lui, les Eglises chez elles ». Toute autre disposition visant à l’ingérence de l’Etat dans les cultes relève de l’esprit de concordat.

La laïcité et les libertés sont menacées !

Comment ne pas être inquiets quand on prend connaissance du projet de loi présenté par le Premier Ministre qui « légalise des mesures de surveillance jusqu’ici interdites. Les possibilités d’écoute, d’espionnage d’Internet et de visites clandestines de domiciles sont étendues. (Le Monde du 21 mars 2015). Et ce pour protéger « Les intérêts essentiels de la politique étrangère et l’exécution des engagements européens et internationaux de la France. Les intérêts économiques et scientifiques... »

Là aussi, la part des libertés individuelles ne cesse de se réduire au détriment du « tout sécuritaire ». Une grande menace se fait jour sur les libertés de communication téléphonique où les moyens techniques légalisés ne laisseront plus aucune part à la préservation de la vie privée. Tout est possible, tout sera-t-il permis ? Les moyens de contrôle sautent les uns après les autres. La CNIL n’a plus aucun rôle dans cette affaire et le juge judiciaire est totalement dessaisi au profit de l’Administration.

Comment ne pas être inquiets aussi quand l’une des nouvelles missions affectée aux services secrets est : « La prévention des violences collectives de nature à porter gravement atteinte à la paix publique ? » Cette notion peut recouvrir tout et n’importe quoi, y compris dans le domaine social et syndical. Une nouvelle loi anticasseurs ?

Comment ne pas être aussi stupéfiés que la lutte antiterroriste et son dispositif légal aient conduit une personne en état d’ivresse avancée, qui n’était plus dans l’état de comprendre quoi que ce soit, à être condamnée à des années de prison pour des propos d’ivrogne ?

Il serait temps de se rappeler ce que disait Benjamin Franklin : « Ceux qui pensent qu’en abandonnant un peu de liberté, ils auront un peu plus de sécurité, n’auront au bout de chemin ni sécurité ni liberté. »

Il faut défendre nos libertés et la laïcité : Il s’agit de notre liberté de conscience !


Articles les plus récents

lundi 16 novembre 2015
par  federation nationale

BIENVENUE DANS LA LIBRAIRIE VIRTUELLE DE LA LIBRE PENSÉE

Désormais tous les ouvrages de notre librairie en ligne vous sont livrés franco de port et notre offre ne ligne comporte tous les titres immédiatement disponibles.

La librairie reste à votre disposition pour tout autre ouvrage spécialisé ou non. Vous pouvez nous contacter par mail ou par téléphone au 01 46 34 21 50 ou par courrier à La Libre Pensée 10/12 rue des fossés Saint Jacques 75005 Paris

Pour commander un ouvrage il faut d’abord vous inscrire et renseigner les champs obligatoires. Suivez les indications qui vous seront données lors de vos premiers achats.

Vous pouvez également vous abonner à la Raison et à l’Idée Libre

Nos paiements par CB ou visa sont exécutés sur site sécurisé, par la Caisse d’Epargne SPPLUS.

Vous pouvez également payer par chèque (vous devrez alors acheminer votre commande et votre chèque par la poste)

vendredi 17 avril 2015
par  federation nationale

Colloque 1914- 1918 de la Libre Pensée

Mutins, déserteurs, pacifistes, antimilitaristes de tous les pays et de toutes les guerres : Unissez-vous !
Samedi 28 novembre 2015 de 14H à 18h
Dimanche 29 novembre 2015 de 9H à 13H
Agora 1901 – Maison des Associations
2 bis rue Albert de Mun
44600 Saint-Nazaire
Sous la Présidence de Roger (...)

mercredi 15 avril 2015
par  federation nationale

La Libre Pensée a délivré le Prix Clericalis 2015

Lors de sa réunion de janvier, la Commission Administrative Nationale de la Libre Pensée avait nominé 4 lauréats pour recevoir le prix du cléricalisme en 2015 :
Robert Ménard, maire apparenté Front National à Béziers
Manuels Valls, Premier Ministre
Philippe de Villiers, chouan devant l’Eternel
Alain (...)

lundi 13 avril 2015
par  federation nationale

L’Association internationale de la Libre Pensée interpelle monsieur Jorge Mario Bergoglio dit le pape François

Monsieur l’Evêque de Rome,
Vous êtes par cette dénomination de votre fonction le chef de tous les catholiques dans le monde et vous avez sous votre responsabilité l’ensemble des épiscopats catholiques et des congrégations religieuses relevant de votre obédience religieuse.
Vous n’ignorez pas le drame (...)

samedi 11 avril 2015
par  federation nationale

COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DE LA LIBRE PENSEE ET DE L’ASSOCIATION POUR UNE RETRAITE CONVENABLE (APRC)

L’Association pour une retraite convenable (APRC) lutte depuis 37 ans pour la juste application de la loi n° 78-4 du 2 janvier 1978 aux 9500 anciens membres du culte catholique concernant leurs prestations de retraite versées par la CAVIMAC (Caisse d’assurance vieillesse invalidité maladie des (...)

jeudi 9 avril 2015
par  federation nationale

Défense de la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’Etat !
Abrogation de la loi Debré !

Non à la division ! Non à la diversion !
Début janvier 2015, la Fédération nationale de la Libre Pensée lançait un appel public à l’ensemble des laïques informant qu’elle organisait
Le 5 décembre 2015 à 15H, place de la République à Paris, à l’occasion du 110e anniversaire de la loi du 9 décembre 1905, une (...)

mercredi 8 avril 2015
par  federation nationale

Interdire la communication des données personnelles par l’Église catholique
La Libre Pensée soutient l’exigence légitime des expatriés.

Thomas Bores, jeune travailleur français expatrié, a, comme d’autres citoyens, été surpris de voir l’administration prélever sur son salaire plusieurs centaines d’euros au profit du diocèse catholique de Berlin. La Libre Pensée (France) et la Ligue internationale des athées et sans confession (IBKA- (...)

lundi 6 avril 2015
par  federation nationale

« Les prêtres », l’évêque et le Premier ministre.

Un démêlé entre la RATP et l’ évêque catholique romain Di Falco Leandri à propos d’un désaccord sur l’énoncé d’une publicité fait l’objet d’un buzz médiatique qui débouche étrangement sur un débat politique.
Ainsi, un boy’s band propulsé par un évêque producteur rompu au marketing s’affiche donc dans les couloirs (...)

vendredi 27 mars 2015
par  federation nationale

LA RAISON n°600 (Avril 2015) bientôt disponible

Extrait de l’éditorial de Jean-Sébastien Pierre, président de la FNLP
Nous avons lancé la perspective d’une manifestation nationale le 5 décembre 2015. Elle aura pour mot d’ordre majeur l’abrogation de la loi Debré de 1959. Déjà nos Fédérations ont organisé des réunions publiques, des rencontres, des (...)

vendredi 27 mars 2015
par  federation nationale

Idée Libre n°308 - mars 2015 - Main basse sur l’université

Universités, Recherche, Science : vers la frontière du trou noir ?
Les astrophysiciens admettent qu’en bordure des trous noirs, il existe une frontière à l’intérieur de laquelle nulle matière ne peut s’échapper. Ainsi ces puits cosmiques singuliers avaleraient-ils tous les objets qui s’en approchent, y (...)

Faites un don à la libre pensée !

Annonces

RETROUVEZ LA LIBRE PENSEE SUR TWITTER


Brèves

17 mars 2014 - EN HOMMAGE A MARC BLONDEL

Madame, Monsieur,
Chers amis, chers camarades,
Mes Sœurs et mes Frères,
La Fédération nationale (...)

23 avril 2012 - ABROGATION DE LA LOI DEBRE
sur "petition publique"

vous pouvez également signer la pétition pour l’abrogation de la loi Debré sur lesite de Pétition (...)

6 août 2011 - Le professeur Suisse licencié pour avoir voulu décrocher un crucifix est réintégré

Dans une brève parue le 28 janvier dernier, la Fédération Nationale informait avec indignation, (...)

28 janvier 2011 - Valais (Suisse) : Un prof licencié pour avoir décroché un crucifix

Un article très récent du "Matin" (le principal quotidien suisse francophone) rapporte qu’ "Un (...)

16 octobre 2010 - COMMUNIQUE

"Je suis jeune, tendez moi la main", Arthur Rimbaud
La Libre Pensée, plus vieille (...)

Sur le Web