Fédération nationale de la libre pensée

<< <  Page  2 sur 33  > >>

Crimes des Eglises et pédophilie


L’Eglise doit rendre des comptes devant la Justice des hommes !

Déclaration commune de la Libre Pensée (France) et de la National Secular Society (Royaume-Uni)

Nouvelle semaine, nouveau cardinal condamné. Jeudi 7 mars, le plus haut personnage de l’Eglise catholique en France, l’archevêque de Lyon Philippe Barbarin, a été condamné pour ne pas avoir signalé les abus sexuels répétés commis par des prêtres sur 70 mineurs. Philippe Barbarin a été condamné à 6 mois de prison avec sursis. Il va faire appel, mais a néanmoins indiqué présenter sa démission au Pape.

Plus


Tous à Chauny, le 6 avril 2019


Parc Notre Dame (à côté de la gare)

Pour l’inauguration du Monument en hommage aux 639 Fusillés pour l’exemple !

Il y a 100 ans se tenait le procès de Raoul Villain, l’assassin de Jean Jaurès (du 24 au 29 mars 1919). On sait que l’assassin fut acquitté et la veuve de Jean Jaurès condamnée aux dépens (qu’elle ne paiera jamais). L’anarchiste qui avait attenté à la vie de Georges Clémenceau lui n’avait pas eu cette chance et s‘il échappa à la guillotine, il alla quand même en prison pour un bail de 10 ans.

L’indignation fut telle que la classe ouvrière avec la CGT en tète décida de faire une gigantesque manifestation de protestation. C’est ainsi que le 6 avril 1919 (c’est pourquoi la Libre Pensée a choisi cette date pour l’inauguration du monument à  Chauny), 300 000 personnes manifestèrent de la place Victor Hugo à Paris, jusqu’au square Lamartine où il y avait un buste de Jaurès, en contournant le Trocadéro et passant devant la demeure du Grand Tribun socialiste pour saluer sa veuve dans un moment d’émotion intense.

Plus


Une proposition de loi contre la liberté de manifester


« La Fédération nationale de la Libre Pensée s’est associée dès le début à la Ligue des Droits de l’Homme pour protester contre la répression policière contre les manifestants et contre le projet de loi dit « anti-casseurs » de sinistre mémoire.

La Libre Pensée appelle ses Fédérations départementales à faire connaître largement cet Appel commun et à s’associer sur tous les plans aux initiatives allant dans le même sens. »

Si la loi est votée par le Parlement au nom du peuple français, elle ne peut et elle ne doit pas porter atteinte à la libre expression du peuple. La proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale qui prétend encadrer le droit de manifester constitue une atteinte grave aux libertés publiques et à l’équilibre des pouvoirs.

Plus


« De la République »


Colloque commun Libre Pensée et Association pour une Constituante

Samedi 23 mars 2019 (9H30 – 17H)

Salle Léon Jouhaux

– Bourse du Travail 67 rue de Turbigo 75003 Paris

 
Co présidence : André Bellon et Christian Eyschen

Plus


Adresse de l'Association Internationale de la Libre Pensée


LES ATHEES, LES RATIONALISTES ET LES HUMANISTES SERIEUSEMENT MENACÉS EN INDE …

L’Association internationale de la Libre Pensée défend sur tous les continents la liberté de conscience et d’expression. Elle manifeste sa profonde solidarité avec toutes les victimes de la répression religieuse. Elle appelle les opinions publiques de tous les pays à se mobiliser pour la défense de la liberté d’expression. L’AILP porte à la connaissance de tous des faits très préoccupants.

Plus


Trois ouvrages recommandés par la Libre Pensée


  • Petite Histoire de la Première Internationale (AIT)

A la rencontre de Karl Marx et Michel Bakounine

  • Les Martyrs de la Libre Pensée
  • Le Volume IV - Tome 6 des Actes des colloques 1914-1918 de la Libre Pensée

« Colloque de Lyon (2017) » Pétain : 1917 – 1940

Plus


En direct avec Louis Boyard, Président de l'Union Nationale Lycéenne (UNL)


La Raison : Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Louis Boyard : Je suis Louis Boyard, Président de l'Union Nationale Lycéenne (UNL), le syndicat lycéen. J'ai 18 ans et je milite activement depuis maintenant 1 an et demi.

LR : Qu’est-ce que l’UNL et quels sont vos combats actuels ?

LB : L'Union Nationale Lycéenne a maintenant 25 ans. Nous avons pour but de défendre les droits et intérêt des lycéennes et lycéens. A travers une présence locale sur les lycées, nous agissons dans les conseils d'administration et conseils de discipline. Mais nous nous positionnons aussi, sur les différentes réformes de l'Education ou autres. Par exemple, nous nous étions farouchement opposé.e.s aux lois Travail

Plus


Du drapeau tricolore à celui de l’Union européenne:


La Réaction sur toute la hampe !

L’Assemblée nationale a voté le 11 février 2019 en première lecture une disposition imposant la présence du drapeau tricolore et du drapeau europé

Plus


A propos du projet de loi Blanquer


En direct avec Clément Poullet,Secrétaire fédéral de la FNEC FP-Force Ouvrière
La Raison : Bonjour, pourriez-vous vous présenter ?
Clément Poullet : Bonjour, je suis Secrétaire fédéral de la FNEC FP-FO et professeur de lettres.
LR : un projet de loi sur l’Ecole vient d’être présenté par Jean-Michel Blanquer,ministre de l’Education nationale. Qu’en pensez-vous ?
CP : Cette loi appelée « Ecole de la confiance » contient une série d’articles qui visent à dynamiter le caractère national, laïque et républicain de l’Ecole. Elle amplifie et aggrave les mesures issues de la loi Peillon de 2013 pour aller encore plus loin dans l’autonomie des établissements et aligner l’école publique sur le modèle du privé. Nous en demandons le retrait.
LR : Ce projet propose de rendre l’école obligatoire dès l’âge de 3 ans, alors que plus de 95% des enfants de cet âge sont déjà scolarisés. Est-ce une loi sans objectif réel ou bien, comme nous le craignions, un moyen de financer encore plus l’enseignement privé ?
CP : Cette mesure permet en effet d’étendre l’application de la loi Debré de 1959 aux actuelles écoles maternelles (...)

Plus


En direct avec Nicolas Cadène de l’Observatoire de la laïcité


La Raison : Bonjour. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Nicolas Cadène : Bonjour, j’ai 37 ans, je suis Nîmois et actuel rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité. Juriste de formation, après un parcours de bénévole associatif (Samu social, Médecins du Monde, Amnesty International, etc.), j’ai travaillé dans différentes administrations, notamment au Parlement, puis au Gouvernement, et, le 4 avril 2013, en raison de mon engagement sur le sujet, j’ai été nommé par le Premier ministre Rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité. En cette qualité, je suis notamment plusieurs fois par semaine sur le terrain pour former des professionnels, acteurs associatifs et élèves (...)

Plus